Prendre des notes en dessinant

 
Screen Shot 2019-06-06 at 8.51.23 PM.png

Saviez-vous que dessiner, même gribouiller, a des effets positifs sur la concentration, le bien-être et la santé ?

Une étude récente a mis en lumière les effets de ces activités sur notre cerveau.

Une trentaine de participants ont accompli trois tâches :

  • Colorier.

  • Gribouiller.

  • Dessiner.

Les trois activités ont provoqué une activation significative du cortex préfrontal médian. Le cortex préfrontal est le siège des fonctions cognitives dites supérieures. C’est le gribouillage qui a déclenché l’activation la plus forte.

Les résultats de l’étude mettent ainsi en évidence la possibilité de recourir aux activités artistiques pour activer le système de récompense et de renforcement.

Les réponses fournies par les participants au questionnaire qui leur a été distribué après l’expérience ont montré une amélioration de la compréhension des problèmes et de la capacité à générer de nouvelles idées. De plus les participants ont insisté sur l’effet relaxant que leur a procuré le fait de colorier, gribouiller ou dessiner.

Trois éléments intéressants à retenir :

1. Une fois les exercices terminés, la perception que les participants ont de leurs talents créatifs s’améliore.

2. Il suffit d’un exercice de 15 à 20 minutes pour qu’un participant ait de nouvelles idées et soit en mesure de résoudre un problème plus efficacement.

3. Ces résultats sont atteints indépendamment du talent artistique, de l’âge ou du sexe de la personne.

En plus des effets bénéfiques sur l’attention, le bien-être, la santé et la créativité, gribouiller améliore également le processus d’apprentissage.

Dans un article sponsorisé par la revue Physics World pour illustrer une conférence donnée en 1964 par Richard Feynman « Les grands principes de conservation », la gribouilleuse professionnelle Perrin Ireland a créé des gribouillis qui relèvent plus du dessin que du simple gribouillis.

Screen Shot 2019-06-06 at 10.09.38 PM.png

Perrin Ireland se définit elle-même comme un gribouilleuse scientifique professionnelle. Elle en a fait un métier, car pour elle, et c’est un autre avantage important du gribouillis ou du dessin, le gribouillis est un outil essentiel qui lui permet de visualiser pour mieux comprendre un concept.

Perrin Ireland n’est pas la seule à accorder une telle importance à la représentation visuelle. Il existe toute une tribu de « visualiseurs d’information » qui utilisent leur approche dans plusieurs domaines de l’activité humaine : affaires, productivité, innovation, enseignement.

Certains enseignants poussent l’usage du gribouillage jusqu’à l’utiliser comme un outil à part entière de leur trousse pédagogique comme Robert Frankel qui enseigne l’océanographie et la météorologie dans une université australienne. Il crée des graphiques explicatifs à l’aide de dessins et de flèches « en direct » pendant ses cours.

Enseigner en faisant des gribouillis, cela m’arrive parfois, c’est ce que je fais, entre autres, dans l’atelier en ligne que j’ai conçu pour La Nouvelle École de CréativitéPrendre des notes pour mieux apprendre, penser et créer

Et vous, dessinez-vous en prenant des notes ?