Mieux se connaître

Avez-vous l'impression d'être la meilleure version de vous-même ?

 Photo : Thirteen, Unsplash

Photo : Thirteen, Unsplash

Vous allez peut-être me répondre oui, que vous vous sentez en pleine forme. Mais que vous êtes perfectible, et que ce sera encore mieux demain. Ou encore non, que vous sentez bien que vous vous enlisez dans certaines habitudes qui vous éloignent de ce que vous souhaiteriez accomplir.

Qui n'a pas envie de s'améliorer ? Personne ! Chacun de nous souhaite apprendre et développer ses talents. Ceux et celles qui s'épanouissent davantage sont, la plupart du temps, très engagés dans ce qu'ils font. Ils embrassent les nouvelles expériences avec enthousiasme. Et même si, dans l'ensemble tout se passe bien, il y aura bien quelques échecs en cours de route. Des échecs qui feront grandir et qui permettront de devenir une meilleure version de soi-même. En fait, notre vie est comme une œuvre qui devrait, en principe, nous aider à nous améliorer. Cette œuvre ne sera jamais achevée... c'est une œuvre en progrès.

Le danger, c'est de se laisser démoraliser par les obstacles, les mauvaises nouvelles. Comme me le disait une amie hier, elle se sent très privilégiée d'avoir décroché l'emploi de ses rêves. Quelques mois plus tôt, elle était déprimée, car ses recherches étaient infructueuses. C'est au moment où elle a cessé de chercher et décider de retourner aux études qu'elle a été contactée, sur LinkedIn, pour un emploi qu'elle n'avait même pas sollicité. Non seulement c'est l'emploi idéal pour elle, au sein d'une entreprise qu'elle admire et pour laquelle elle n'aurait jamais imaginé travailler. Elle possède l'expertise qui convient parfaitement pour apporter de la valeur à ce groupe.  À la fin de notre conversation, elle m'a dit : « La vie n'est pas juste, je suis très chanceuse. Je n'arrive pas encore à y croire tant c'est merveilleux. »

Son histoire m'a rappelé la mienne. Plus jeune, j'ai perdu un de mes premiers emplois parce que le gouvernement a fermé l'agence où je travaillais et, dans la même période, mon père est décédé. J'étais anéantie. Malgré mon inquiétude et mon angoisse, je devais vraiment me trouver un emploi rapidement, mais le cœur n'y était pas. Une matinée, j'ai reçu un coup de fil inespéré. C'était une offre pour un emploi très intéressant. J'avais croisé cette personne dans un événement plusieurs mois auparavant. Le premier virement de salaire est arrivé à point nommé pour payer le loyer. Je me souviens encore du sentiment de gratitude que j'ai ressenti alors.

Être conscient et reconnaissant de la chance que nous avons et des choses positives qui nous arrivent est un atout bonheur. Mais les difficultés sont parfois de vrais cadeaux qui nous aident à développer notre force intérieure et à acquérir plus de sagesse. Serions-nous aussi reconnaissants si tout allait parfaitement bien tout le temps ? Si nous obtenions tout rapidement et facilement ? L'attente, le désir, et même la peur (à l'occasion), rendent le résultat encore plus savoureux. Encore plus inespéré.

Chaque personne a une ligne de vie et un parcours différents.

Le secret de la réussite, c'est de garder le cap sur ses rêves et sur ses objectifs, mais de garder également un esprit souple, un esprit ouvert, pour développer l'agilité et la capacité de changer de stratégies. C'est l'exemple de l'amie dont je vous ai parlé. Elle vient d'arriver dans un nouveau pays. Elle ne trouvait pas d'emploi. Elle a finalement décidé de retourner aux études, ce qui était une sage décision dans les circonstances même si ce n'était pas son premier choix. À peine quelques semaines plus tard, la voici au sein d'une super équipe dans une entreprise qui rayonne dans le monde entier et dont elle apprécie les produits. Le vent a tourné en sa faveur. Peu importe les décisions que vous prenez, le secret est de toujours garder une ouverture pour changer d'orientation lorsque tout semble bloquer. Parfois, il ne s'agit pas de changer d'objectif, juste de stratégies.

Il faut toutefois veiller à ne pas s'enliser dans un objectif qui ne nous mène nulle part comme l'explique Seth Godin dans The Dip. Comment savoir le moment où il vaut mieux abandonner ? Mieux on se connaît, mieux on peut choisir le chemin qui nous convient. Plus de clarté apporte également plus de courage pour gravir la montagne dans des conditions extrêmes.

Je ne sais pas comment cela va se terminer pour Elon Musk, mais il est un exemple de cette approche. En ce moment, il est acculé au pied du mur avec Tesla, il réagit. Il a annoncé qu'il va privatiser son entreprise pour faire cesser la pression des marchés sur Tesla. Il constate que cela cause un malaise important qui a des conséquences négatives sur le moral des troupes et sur le développement de l'entreprise. Il garde le cap sur ses objectifs, il cherche seulement une autre stratégie.

http_%2F%2Fo.aolcdn.jpg

On peut garder le cap sur ce que l'on souhaite accomplir, tout en explorant de nouvelles avenues pour arriver à ses fins. Mais  pour cela vivement un esprit créatif !