Entrée en matière...

 

Je vous annonce une expérience à laquelle j’espère vous aimerez participer. Il s’agit d’un jeu créatif pour nous aider à mieux définir les actions que nous devons mettre en place pour réussir nos vies et nos projets.

Si vous suivez les tendances, vous avez peut-être remarqué le nombre croissant de podcasts et de blogues pour cultiver un état d’esprit qui permet de se sentir mieux. Cet été, j’ai étudié les méga-tendances et cela en fait partie. Un sentiment d’inquiétude monte et motive plusieurs personnes à rechercher un sentiment de bien-être. D’ailleurs mon article sur le bonheur, toutes plateformes confondues, a rejoint plus de 50 000 lecteurs.

Cela aide de lire un article ou écouter un balado… mais ce n’est pas suffisant. Il faut également, retourner aux sources des problèmes pour faire de meilleurs choix. Si non, cela équivaut à mettre un pansement sur une plaie. Cela soulage peut-être, mais si la plaie est profonde, ce n’est pas ce qui la guérira.

Comment revenir aux sources pour prendre de meilleures décisions ?

Comme un inventeur le fait parfois, il démonte un équipement, pièce par pièce, pour comprendre son fonctionnement et le remonte à l’identique ou essaie d’inventer un équipement qui pourrait fonctionner mieux autrement. Dans le jargon du métier, on appelle cela une innovation incrémentale.

C’est un peu ce que nous faisons avec nos vies et la société. On regarde ce que les autres font, on essaie de faire des choses similaires, légèrement différentes ou complètement nouvelles pour s'améliorer peu à peu.

Bien que nos connaissances techniques contribuent à la qualité de vie en société et à l’efficacité de nos entreprises, de nos villes et de nos maisons, ce qui fait la différence, ce sont nos valeurs et comment elles s’expriment dans nos attitudes et agissements quotidiens.

La plupart d’entre nous s’entendent sur l’importance des compétences psychosociales, mais les développer et les améliorer représentent un vrai défi.

Il ne s’agit pas de mettre un pansement sur les situations problématiques, mais plutôt de revenir aux sources des problèmes comme le ferait un inventeur. Démonter, pièce par pièce, et essayer de voir comment on pourrait faire autrement pour améliorer nos vies et, par ricochet, la société. C’est ce que je vous propose de faire dans cette expérience créative !

Je vais co-écrire avec Pierre Guité, un roman d’anticipation, sous la forme d’un feuilleton. Un courte scène toutes les semaines. L’histoire se déroule en 2040 à Percé en Gaspésie au Québec. Dans cette histoire, la nature et la technologie joueront un rôle clé. Mais ce qui sera le plus intéressant, ce seront les personnages.

À la fin de chaque scène, j’ajouterai une petite note pour que nous décortiquions ensemble les attitudes et comportements des personnages. Je vous poserai des questions, j’espère que vous y répondrez.

C’est un jeu pour réfléchir à ce que nous pouvons faire de notre avenir.

Il est difficile de réfléchir si nous ne sommes pas en mesure de prendre du recul, évaluer les situations et prendre de meilleures décisions pour améliorer nos comportements quand cela est possible.

J’ai vu un reportage qui fait froid dans le dos. Une experte qui analyse l’empreinte écologique de nos vêtements affirme que leurs fibres synthétiques dégagent des particules dans l’air, après un passage dans le lave-linge, qui seraient l’équivalent du rejet de plusieurs bouteilles en plastique dans l’océan.

Il y a quelques années, on a compris que fumer était une des premières causes du cancer des poumons. Ensuite, on a compris que la nourriture industrielle pouvait être très néfaste pour la santé et que nos voitures polluaient beaucoup. On a découvert également que nos jeans avaient parfois fait le tour de la planète avant d’arriver dans nos dressings, rejetant des gaz à effet de serre dans l’atmosphère sans compter les dommages causés par les teintures utilisées.

Avouez que c’est accablant. Certains se disent à quoi bon changer, le chantier est trop énorme et il ne semble pas y avoir d’alternatives surtout si on a des budgets limités. Nous nous habituons à des routines et il est parfois difficile d’en changer.

Il en va de même pour nos comportements psychosociaux. 

Heureusement, un retour aux sources et une compréhension des causes, nous permettent de réécrire l’histoire.

C’est ce que nous ferons pour nos projets dans le club privé des leaders créatifs,skillability, c'est une façon formidable de faire avancer ses projets et de recevoir du coaching, chemin faisant.

Une invitation ludique !

Réfléchir à ce qui ne va pas et qui pourrait aller mieux n’a pas à être ennuyeux.

En nous divertissant, nous allons co-écrire ensemble un roman d’anticipation. 

Avec Pierre Guité, nous fournissons les personnages, le lieu, les technologies, la trame et l’intrigue de départ… vous serez invités à commenter et à donner votre avis, vous pourrez influencer les personnages et l’histoire.

Ce seront des scènes courtes et je vous promets du suspense. Dans le lab du dimanche, j’ajouterai le lien qui mène à la scène hebdomadaire. Donc pour les joueurs parmi vous qui ont envie d'imaginer la vie en 2040 selon des décisions prises aujourd'hui et les compétences psychosociales qui auront été les plus utiles, venez jouer avec nous à écrire ce roman d'anticipation.