Tragédies

Le plus grand magicien des mots de toute l'histoire du théâtre. Le texte original avec, en regard, une nouvelle traduction française due à une équipe de quinze spécialistes internationalement connus. La seule édition bilingue complète.

Il n'y a pas de saison théâtrale sans qu'une ou plusieurs pièces de Shakespeare ne soit inscrite au programme. C'est le dramaturge le plus joué dans le monde. À juste titre. Ses pièces mettent en situation des conflits humains de toujours, des peurs ancestrales, des ambitions meurtrières, des angoisses existentielles. Othello, Hamlet, Prospero, Lady Macbeth sont certes des figures historiques, mais ils nous ressemblent ou, plutôt, nous leur ressemblons toujours. Et tant qu'il y aura des hommes, les pièces de Shakespeare leur fourniront les mots pour dire leur grandeur et leur détresse, leur générosités et leur mesquinerie, leur bassesse et leur poésie. Cette édition a été préparée par une pléiade de shakespeariens français, sous la direction de Michel Grivelet et de Gilles Monsarrat. En face du meilleur texte anglais actuellement disponible, établi par les universitaires d'Oxford, on trouvera une traduction française moderne, facile à lire, agréable à l'oreille et tenant compte des exigences de la scène. Tome I : Titus Andronicus – Roméo et Juliette – Jules César – Hamlet – précédé d'un Dictionnaire de Shakespeare "De bout en bout une indubitable réussite" Georges Bas, Etudes anglaises

Pour acheter le  livre :
En Europe : Amazon.fr

Faust

MÉPHISTOPHÉLÈS : - Je veux ici m'attacher à ton service, obéir sans fin ni cesse à ton moindre signe ; mais, quand nous nous reverrons là-dessous, tu devras me rendre la pareille.

FAUST - Le dessous ne m'inquiète guère ; mets d'abord en pièces ce monde-ci, et l'autre peut arriver ensuite. Mes plaisirs jaillissent de cette terre, et ce soleil éclaire mes peines ; que je m'affranchisse une fois de ces dernières, arrive après ce que pourra. Je n'en veux point apprendre davantage. Peu m'importe que, dans l'avenir, on aime ou haïsse, et que ces sphères aient aussi un dessus et un dessous.

MÉPHISTOPHÉLÈS - Dans un tel esprit tu peux te hasarder : engage-toi ; tu verras ces jours-ci tout ce que mon art peut procurer de plaisir ; je te donnerai ce qu'aucun homme n'a pu même encore entrevoir.

Pour acheter le  livre :
En Europe : Amazon.fr
Au Canada  Amazon.ca

Théâtre public

Théatre Public N°174 Ludvig Holberg hier et aujourd’hui – Chine Le théâtre contre le cynisme

Ludvig Holberg, hier et aujourd’hui

Le fondateur du théâtre danois
Philosophe et historien, « grand maître de la pensée nordique du siècle des Lumières », Ludvig Holberg est surtout connu en France par les pièces que, après ses voyages dans notre pays, il a écrites sous l’influence notable de Molière. Aperçu biographique par Lise Bach-Hansen.
Propos de Just Justesen sur la comédie
Sous le pseudonyme de Just Justesen, en préface à six de ses comédies publiées en 1723-1724, Ludvig Holberg présente ses reflexions sur le genre comique : compréhension morale, rôle social, règles d’écriture et de composition.
Jeppe du Mont
La « pièce la plus souvent jouée des comédies de Holberg ». Bent Holm propose ici l’étude historique et dramaturgique qu’il en a faite pour la mise en scène d’Asger Bonfils, à l’Aarhus Teater Scala, en 1992.
Sous le titre Jeppe de la Montagne, une version française de cette pièce a été créée par l’Ensemble théâtral de Gennevilliers en 1967 : notes de Michèle Raoul-Davis et de Bernard Sobel.
Erasmus Montanus
Bertolt Brecht, en exil au Danemark, a probablement lu cette pièce dont on retrouve un écho dans sa Vie de Galilée : « Doit-on sacrifier son humanité physique et son confort personnel à son humanité intellectuelle ? » Une étude de Christian Biet.

Le livre des exercices à l'usage des acteurs

Le point de départ de cet ouvrage réalisé par Patrick Pezin, qui dirige la collection les Voies de l’acteur aux Editions L’entretemps, est de rendre compte du travail accompli par ses élèves au sein de l’Institut International de l’Acteur à Lectoure (Gers).

Patrick Pezin, auteur, metteur en scène et pédagogue plaide pour une nouvelle pédagogie, dont le contenu bat en brèche la traditionnelle dépendance de l’élève pour le maître. Le postulat est de réinventer une pédagogie authentique propre à laisser au futur acteur une indépendance de fait, lui conférant une liberté de mise en doute de l’enseignement dispensé par le pédagogue. Cette démarche est l’axe essentiel de cette pratique.

L’acteur doit rompre avec un isolement qui met à mal sa propre création. L’épanouissement du comédien est remis en cause. Il se doit de s’affranchir de toute superficialité qui tend à restreindre son originalité et donc sa création. « L’atomisation de la profession crée souvent une fausse liberté ». Ainsi l’éclatement des troupes théâtrales qui s’en est suivi jeta le trouble dans une profession qui perdait peu à peu ses repères, une profession consacrée comme «l’art collectif ».

La place prépondérante occupée par le metteur en scène alimente un théâtre impossible où la frustration naît chez le comédien alors que « l’assimilation de la création à la mise en scène s’en trouve renforcée ». A l’appui de ces réflexions, ce livre apporte son écot en présentant un ensemble d’exercices propres à rendre l’acteur à lui-même. Cet ouvrage ne doit être utilisé qu’en fonction de ce que l’on ignore et non ce que l’on connaît.

Le renouveau du comédien
Nourri par la pensée de Stanilavski, Strasberg et autres pionniers de ces doctrines dont émergera « l’Actor Studio », Patrick Pezin nous gratifie d’un ensemble de pratiques qui replace le comédien dans son élément, celui de la création. Loin des sentiers battus d’une certaine orthodoxie théâtrale complaisante, Patrick Pezin offre dans son ouvrage une somme d’exercices propices à la redécouverte de la profession de comédien. Ces pratiques permettent ainsi d’expérimenter l’art de la scène et de dépoussiérer le métier de comédien trop longtemps enfermé dans un empirisme réduisant l’expression créative à sa plus simple expression. Cet ouvrage s’avère être un outil indispensable pour tout comédien désirant une remise en question pratique afin de parvenir à son renouveau.

Pour acheter le  livre :
En Europe : Amazon.fr
Au Canada:  Amazon.ca

Copi, un livre blanc

LE LIVRE BLANC est un livre rare. Publié en 1970 à Milan, il n'a jamais été réédité ni traduit. On y découvre un Copi qui se soucie moins de noircir du papier que de souligner le silence des pages blanches. Et dans ce silence, il se fabrique un monde pétaradant dont il a le secret, comme ça, l'air de rien, au fil de l'inspiration - et quelle inspiration! Est-ce un livre de prière, une bande dessinée, un conte, le début d'un roman, ou serait-ce le dernier acte d'une comédie ? C'est surtout un ouvrage inimitable : personne, probablement, n'avait écrit et dessiné avec autant de spontanéité, voire de désinvolture. Ce n'est plus un livre, c'est une improvisation théâtrale sur une scène de papier.

Pour acheter le  livre :
En Europe: Amazon.fr
Au Canada:  Amazon.ca

 

 

Les Cahiers dessinés sont une belle collection de Buchet-Chastel. Le livre sur Copi est particulièrement réussi. Dramaturge, romancier et dessinateur, Copi est le surnom que lui donnait sa grand-mère, une femme de théâtre au caractère bien trempé dont il était très proche.

De son vrai nom, Raul Damonte est né en 1939 à Buenos Aires dans une famille argentine francophone et cultivée. Son père, député anti-péroniste, dirige un journal. Son fils, âgé d'à peine 12 ans, le sauve au moment où la police vient l'arrêter chez lui. Il écrit en vitesse un message sur un bout de papier qu'il attache à un cendrier de cristal. En le jetant par la fenêtre, le cendrier se casse dans la cour en faisant un bruit qui alerte la concierge, elle peut prévenir le père de Copi lorsqu'il rentre de la présence de la police afin qu'il ne monte pas chez lui.

...la suite de l'histoire
Copier Copi