La Pensée des contes

C'est une réédition refondue et augmentée de l'Interprétation des contes (paru en 1988). La lecture de F. Flahault s'accompagne d'une réflexion sur le statut du conte dans la culture, si bien qu'au-delà d'une approche purement psychanalytique, c'est aussi une approche anthropologique que nous propose l'auteur. Une approche qui permet de resituer thèmes, modalités du récit et qualité des auditoires dans le contexte de la production des contes tout en faisant apparaître les schèmes universels et anhistoriques qui les structurent, autrement dit ce que les contes savent de nous-mêmes et que nous ne savons pas. Cette étude est un exemple de ce que la démarche psychanalytique peut apporter à l'intelligence des processus qui nous structurent, à des années-lumière des académismes et des ritournelles qui n'ont d'autre effet que d'assurer de pauvres effets de maîtrise : « La philosophie s'interroge sur l'homme et ses désirs. Mais trop peu sur la cause de ses désirs et sur l'intrication de ceux-ci avec le désir des autres. Trop peu sur le fait qu'en chacun de nous des réponses aux questions : Que devons-nous faire ? Que pouvons-nous espérer ? se trouvent déjà mises en place à notre insu bien avant que nous ne formulions de telles questions [...] C'est pourquoi l'analyse des récits de fiction apporte à ces sortes de philosophie impensées - voire sur l'impensé de la philosophie - un témoignage précieux. » (p.61).

Pour acheter le  livre :
En Europe : Amazon.fr
Au Canada  Amazon.ca

Vivre

Mihaly Csikszentmihalyi est une des figures de proue du courant de la psychologie positive. Il a enseigné à l'université de Chicago où il dirigeait aussi le département de psychologie, il est aujourd'hui professeur au Claremont College, en Californie. Voici un livre qui va changer votre vie ! Mihaly Csikszentmihalyi apporte une réponse à la question du bonheur, des années d'étude l'ont conduit à une conclusion essentielle : c'est en s'impliquant pleinement dans chaque instant que l'on accède à l'harmonie et à la joie. Pour y parvenir, il nous livre les secrets d'un nouvel art de vivre.

Pour acheter le  livre :
En Europe : Amazon.fr
Au Canada  Amazon.ca

Des Choses cachées depuis la fondation du monde

On savait, depuis La Violence et le Sacré, que toute société humaine est fondée sur la violence, mais une violence tenue à distance et comme transfigurée dans l’ordre du sacré. Dans ce nouveau livre, René Girard applique cette intuition originaire au grand recueil mythique de la mémoire occidentale, c’est-à-dire à la Bible qui est tout entière, selon lui, le cheminement inouï vers le Dieu non violent de notre civilisation. Il s’ensuit une relecture critique et proprement révolutionnaire du texte évangélique qui apparaît du coup comme un grand texte anthropologique, le seul à révéler pleinement le mécanisme victimaire. Il s’ensuit aussi la fondation d’une nouvelle psychologie fondée sur un mécanisme simple et universel que Girard appelle la « mimésis » et qui permet de faire le partage entre les processus d’appropriation, générateurs de violence, et les antagonismes, producteurs de sacré. Chemin faisant, on assiste à de magistrales analyses comparatives de Proust et de Dostoïevski, de Freud et de Sophocle, à la lumière de cette notion nouvelle et qui se révèle particulièrement féconde de « désir mimétique ». René Girard, cette fois, approche du but, de cette anthropologie générale qui est, de son propre aveu, le projet ultime de son œuvre : c’est pourquoi il nous donne là peut-être un des livres clés pour comprendre les mystères de notre monde et de ses plus lointaines, de ses plus archaïques généalogies.

Pour acheter le  livre :
En Europe : Amazon.fr
Au Canada  Amazon.ca

Sauve-toi, la vie t'appelle

« Lors de ma première naissance, je n’étais pas là. Mon corps est venu au monde le 26 juillet 1937 à Bordeaux. On me l’a dit. Je suis bien obligé d’y croire puisque je n’en ai aucun souvenir.

Ma seconde naissance, elle, est en pleine mémoire. Une nuit, j’ai été arrêté par des hommes armés qui entouraient mon lit. Ils venaient me chercher pour me mettre à mort. Mon histoire est née cette nuit-là. » B. C.

C’est cette histoire bouleversante que Boris Cyrulnik nous raconte pour la première fois en détail dans ce livre où l’émotion du survivant se conjugue au talent de l’écrivain, où le récit tragique se mêle à la construction de la mémoire, où l’évocation intime d’une enfance fracassée par la guerre exalte la volonté de surmonter le malheur et de répondre à l’appel de la vie.
 
Une histoire poignante, hors du commun, qui retentit profondément en chacun d’entre nous. 

Boris Cyrulnik est neuropsychiatre et directeur d’enseignement à l’université de Toulon. Il est l’auteur d’immenses succès, notamment Un merveilleux malheur, Les Vilains Petits Canards, Parler d’amour au bord du gouffre, De chair et d’âme et Autobiographie d’un épouvantail

Pour se procurer le  livre :
En Europe : Amazon.fr
Au Canada  Amazon.ca

La Mémoire

Vous voulez savoir comment protéger votre mémoire ? Vous vous demandez ce qu’on peut faire pour lutter efficacement contre la maladie d’Alzheimer ? Vous avez envie d’améliorer et de renforcer vos performances à court, mais aussi à long terme ? Vous avez envie de connaître tous les secrets de la mémoire pour bien comprendre comment l’utiliser au fil du temps ? Alors, ce livre est pour vous. Clair, précis, pratique, il a été conçu pour répondre à vos questions, calmer vos éventuelles inquiétudes et vous permettre, aujourd’hui comme demain, d’entretenir et muscler votre mémoire. Ou plutôt vos mémoires, puisqu’il est désormais certain qu’il en existe plusieurs, avec chacune des compétences et des tâches spécifiques que vous découvrirez au fil des pages…

Psychiatre, chargé de cours de neurobiologie à l’université Paris-VII, le docteur Marc Schwob est aussi président de l’Institut de recherche sur la mémoire.

Pour acheter le  livre :
En Europe : Amazon.fr
Au Canada  Amazon.ca

L'Homme qui prenait sa femme pour un chapeau

Olivier Sacks décrit dans ce livre les affections les plus bizarres, celles qui atteignent l’homme non seulement dans son corps, mais dans sa personnalité la plus intime et dans l’image qu’il a de lui-même.

Il nous fait pénétrer dans un royaume fantastique, peuplé de créatures étranges : un marin qui, ayant perdu la notion du temps, vit prisonnier d’un instant perpétuel ; un homme qui se prend pour un chien et renifle l’odeur du monde ; un musicien qui prend pour un chapeau la tête de sa femme, et bien d’autres…

Tentatives aussi pour poser les jalons d’une médecine nouvelle, plus complète, qui, traitant le corps, ne refuserait pas de s’occuper de l’esprit, et même de l’âme…

Pour acheter le  livre :
En Europe: Amazon.fr
Au Canada:  Amazon.ca

Dans les écrits d'Oliver Sacks, tout est bon, tout est à prendre. J'ai de très beaux souvenirs de lecture de L'homme qui prenait sa femme pour un chapeau. Toutes ces histoires humaines sont profondément bouleversantes. Peter Brook s'en est d'ailleurs inspiré pour une mise en scène formidable.

Le neurologue et écrivain britannique est un modèle pour moi. Sa qualité d'écoute, son énergie, son humanité, son intelligence et sa sensibilité font de lui un homme remarquable.

Professeur à l'Université de New York en bioneurologie et médecin consultant dans de nombreux hôpitaux new-yorkais et chez Les petites sœurs des pauvres, il a écrit plusieurs ouvrages sur différents cas cliniques qu'il a rencontrés au cours de sa carrière. Il est célèbre mondialement par ses ouvrages sur les études du comportement d'individus ayant subi des troubles aux lobes de leur cerveau.

Ses récits composés d'anecdotes qu'il rapporte et analyse, rend accessibles ses conclusions auprès d'un grand public non spécialisé et aux spécialistes pour les aider à élaborer de nouvelles théories en neurologie.

Lire le post : Le fabuleux neurologue, essayiste et romancier Oliver Sacks.




On The Move

When Oliver Sacks was twelve years old, a perceptive schoolmaster wrote in his report: “Sacks will go far, if he does not go too far.” It is now abundantly clear that Sacks has never stopped going. From its opening pages on his youthful obsession with motorcycles and speed, On the Move is infused with his restless energy. As he recounts his experiences as a young neurologist in the early 1960s, first in California, where he struggled with drug addiction, and then in New York, where he discovered a long-forgotten illness in the back wards of a chronic hospital, we see how his engagement with patients comes to define his life.

With unbridled honesty and humor, Sacks shows us that the same energy that drives his physical passions—weight lifting and swimming—also drives his cerebral passions. He writes about his love affairs, both romantic and intellectual; his guilt over leaving his family to come to America; his bond with his schizophrenic brother; and the writers and scientists—Thom Gunn, A. R. Luria, W. H. Auden, Gerald M. Edelman, Francis Crick—who influenced him. On the Move is the story of a brilliantly unconventional physician and writer—and of the man who has illuminated the many ways that the brain makes us human.

Pour acheter le  livre :
En Europe: Amazon.fr
Au Canada: Amazon.ca

Qui ne connaît pas le fabuleux Dr Sacks et ses contes cliniques ? Surtout depuis son essai: L'homme qui prenait sa femme pour un chapeau mis en scène à Londres, de manière admirable, par Peter Brook.

Dans ce livre, le Dr Sacks décrit de bizarres affections qui atteignent ses patients dans leur corps, leur personnalité la plus intime et dans l'image qu'ils ont d'eux-mêmes. Il nous fait découvrir le monde de créatures étranges: un marin qui, ayant perdu la notion du temps, vit prisonnier d'un instant perpétuel ; un homme qui se prend pour un chien et renifle l'odeur du monde ; un musicien qui prend pour un chapeau la tête de sa femme et bien d'autres histoires.

Et que dire d'Awakenings (L'éveil, cinquante ans de sommeil) qui a aussi fait l'objet d'un film américain avec Robert De Niro dans le rôle du patient et Robin Williams dans le rôle du Dr Sacks. Ce livre a inspiré l'excellente pièce (A Kind of Alaska) écrite par le non moins célèbre Harold Pinter.
(...)

La pièce maîtresse est parue au mois de mai 2015, Oliver Sacks. On the move. A LIfe est bien plus qu'une autobiographie, ce livre sera sans doute traduit en plusieurs langues et viendra s'ajouter aux autres best-sellers de ce clinicien hors du commun profondément humaniste. Après le 'On the road' de Jack Kerouac, le 'On the move' d'Oliver Sacks (titre inspiré du recueil de son ami poète Thom Gunn, The sense of movement, à qui il doit d'être un meilleur écrivain), deviendra assurément un livre culte pour tous les médecins, écrivains, chercheurs assoiffés d'expériences humaines et d'une vie pleinement vécue. 

Si vous êtes en quête de modèles inspirants.... faites l'exercice : Plongez dans cette odyssée au pays des sens, de la connaissance et des humains. Je parie—quels que soient vos projets—que vous aurez un surplus d'énergie pour les réaliser.