Le gaucher boiteux, puissance de la pensée

Mais qui est ce gaucher boiteux ? Et si c’était Michel Serres lui-même !

Avec ce soixantième livre, Michel Serres fait le bilan du travail de toute une vie. Il réussit à décrire la façon dont il a pensé ses livres et sa philosophie depuis les débuts, avec Hermès, jusqu’à tout récemment, avec Petite poucette en passant par Atlas, le Tiers-instruit et le Parasite. Et sous quelles formes ? Celles de personnages ou d’objets en lesquels s’incarnent les figures de la pensée !

On retrouve ce processus incroyablement puissant tout au long de son œuvre mais aussi dans de nombreux travaux d’autres philosophes comme Nietzche ou Socrate Et si l’on pensait autrement que l’on croit ?

Dans ce livre, Michel Serres convoque le berger qui introduit le Grand récit de l’Univers, le médiateur qui incarne les messageries et le gaucher pensant qui nous parle de l’ « âge doux ». Celui de Petite poucette, le nôtre.

Professeur à Stanford University, membre de l’Académie française, Michel Serres est l’auteur de nombreux essais philosophiques et d’histoire des sciences, dont les derniers, Petite Poucette et Temps des crises ont été largement salués par la presse. Il est l’un des rares philosophes contemporains à proposer une vision du monde qui associe les sciences et la culture.

Pour acheter le  livre :
En Europe : Amazon.fr
Au Canada: Amazon.ca

 

Petite Poucette

Le monde a tellement changé
que les jeunes doivent tout réinventer !

Nos sociétés occidentales ont déjà vécu deux révolutions : le passage de l’oral à l’écrit, puis de l’écrit à l’imprimé. Comme chacune des précédentes, la troisième, tout aussi majeure, s’accompagne de mutations politiques, sociales et cognitives. Ce sont des périodes de crises.
De l’essor des nouvelles technologies, un nouvel humain est né : Michel Serres le baptise « Petite Poucette » – clin d’œil à la maestria avec laquelle les messages fusent de ses pouces.

Petite Poucette va devoir réinventer une manière de vivre ensemble, des institutions, une manière d’être et de connaître… Débute une nouvelle ère qui verra le triomphe de la multitude, anonyme, sur les élites dirigeantes, bien identifiées ; du savoir discuté sur les doctrines enseignées ; d’une société immatérielle librement connectée sur la société du spectacle à sens unique…
Faisons donc confiance à Petite Poucette pour mettre en œuvre cette utopie, seule réalité possible !

Professeur à Stanford University, membre de l’Académie française, Michel Serres est l’auteur de nombreux essais philosophiques et d’histoire des sciences, dont les derniers, Temps des crises et Musique ont été largement salués par la presse. Il est l’un des rares philosophes contemporains à proposer une vision du monde qui associe les sciences et la culture.

Pour acheter le  livre :
En Europe : Amazon.fr
Au Canada  Amazon.ca

Les Voix de la liberté

De 1815 à 1885, la France aura vu se succéder dans une logique trépidante six régimes : la brève résurrection de l'Empire, la Restauration, la monarchie de Juillet, la IIe République, le Second Empire, la IIIe République. «Stupide XIXe siècle», ironisera Léon Daudet.

Au cours de celui-ci, les hommes de lettres ont participé à tous les combats politiques. Quel que soit le régime, quelles que soient leurs tendances, ils paient de leur personne, de leurs deniers. Ils créent des journaux, des revues, s'engagent dans leurs articles, dans leurs œuvres mêmes. Ils affrontent parfois la prison ou l'exil. Pour que triomphent leurs idées, ils se jettent dans la bataille électorale, deviennent députés, sénateurs, parfois ministres. Le public ne s'y trompe pas qui, à l'époque, connaît parfois mieux leurs engagements publics que leurs œuvres quand les deux ne sont pas confondus dans un même combat.

Leurs noms ? Chateaubriand, Constant, Guizot, Hugo, Stendhal, Balzac, Sand, Michelet, Lamartine, Quinet, Renan, Flaubert, Maupassant, Zola, Vallès, et tant d'autres qui ont su tisser le politique et la littérature.

Pour acheter le  livre :
En Europe : Amazon.fr
Au Canada  Amazon.ca