Marcher une philosophie

" La marche, on n'a rien trouvé de mieux pour aller plus lentement. Pour marcher, il faut d'abord deux jambes. Le reste est vain. Aller plus vite ? Alors ne marchez pas, faites autre chose : roulez, glissez, volez. Ne marchez pas. Car marchant, il n'y a qu'une performance qui compte : l'intensité du ciel, l'éclat des paysages. Marcher n'est pas un sport. " Si mettre un pied devant l'autre est un jeu d'enfant, la marche est bien plus que la répétition machinale d'un geste anodin : une expérience de la liberté, un apprentissage de la lenteur, un goût de la solitude et de la rêverie, une infusion du corps dans l'espace... Frédéric Gros explore ici, en une série de méditations philosophiques et en compagnie d'illustres penseurs en semelles (Nietzsche et Rimbaud, Rousseau et Thoreau, Nerval et Hölderlin...) mille et une façons de marcher - flânerie, errance ou pèlerinage -, comme autant d'exercices spirituels.

Pour acheter le  livre :
En Europe : Amazon.fr
Au Canada  Amazon.ca

La Troisième révolution industrielle

Ce livre développe la thèse d’une troisième révolution industrielle - que l’auteur appelle de ses vœux -, un nouveau paradigme économique qui va ouvrir l’ère post-carbone, basée notamment sur l’observation que les grandes révolutions économiques ont lieu lorsque de nouvelles technologies de communication apparaissent en même temps que des nouveaux systèmes énergétiques (hier imprimerie, charbon ou ordinateur ; aujourd’hui Internet & les énergies renouvelables). La Seconde Révolution Industrielle se meurt donc. Dans un futur proche, les humains génèreront leur propre énergie verte, et la partageront, comme ils créent et partagent déjà leurs propres informations sur Internet. Cela va fondamentalement modifier tous les aspects de la façon dont nous travaillons, vivons et sommes gouvernés. Comme les première et deuxième révolutions industrielles ont donné naissance au capitalisme et au développement des marchés intérieurs ou aux Etats-nations, la troisième révolution industrielle verra des marchés continentaux, la création d’unions politiques continentales et des modèles économiques différents. Le défi est triple : La crise énergétique, le changement climatique, le développement durable. Ces défis seront relevés par un changement de la mondialisation à la « continentalisation ». C’est-à-dire la fin d’une énergie divisée, pour une énergie distribuée.

Pour acheter le  livre :
En Europe : Amazon.fr
Au Canada : Amazon.ca

Jeremy Rifkin a la formule des best-sellers. Il en compte des dizaines à son actif. Économiste, mais aussi environnementaliste engagé, la Troisième révolution industrielle a fait bougé les marques. Ses talents d'orateurs ont réussi à convaincre plusieurs acteurs européens à emprunter cette voie qui change complètement la donne de l'approvisionnement en énergie. Voici une conférence où l'auteur résume l'essentiel de ses propos :

La Nouvelle révolution industrielle

Imprimantes 3D, découpeuses laser, logiciels et matériels open source sont désormais à la portée de tous et fabriquer des objets, chez soi comme à son bureau, va rapidement devenir aussi courant que de retoucher des photos… La démocratisation des outils de production va-t-elle déclencher une nouvelle révolution industrielle, portée par les Makers ?

C'est le point de vue défendu par Chris Anderson, rédacteur en chef de Wired et auteur du best-seller mondial La Longue Traîne, qui expose ici les caractéristiques de ce mouvement en plein essor :
• Les Makers utilisent les outils numériques pour créer de nouveaux produits et réaliser des prototypes.
• Grâce à l'open source, ils mettent en commun leurs idées et leurs connaissances, acquérant ainsi un immense savoir collectif.
• Leurs initiatives dépassent le stade du passe-temps et débouchent désormais sur de véritables entreprises, déjà présentes dans le tissu économique.

Les Makers sont en effet en train d'industrialiser la bidouille et l'esprit DIY (Do It Yourself), en un mouvement tout à la fois artisanal et innovant, high-tech et low-cost. Et aujourd'hui, plus que jamais, chaque inventeur est désormais aussi un potentiel entrepreneur.

Visionnaire, tout en restant pragmatique, Chris Anderson s'appuie sur de nombreux exemples comme les imprimantes 3D MakerBot, les cartes informatiques en open source Arduino ou les boutiques d’autofabrication TechLab. Poursuivant sa réflexion engagée sur l’économie numérique, il décrypte ici ce phénomène qu’il appelle lui-même "le passage des bits aux atomes" ou encore "la longue traîne des objets".

Pour acheter le  livre :
En Europe : Amazon.fr
Au Canada  Amazon.ca

Chris Anderson, entrepreneur et journaliste américain, est l'auteur de plusieurs best-sellers sur l'économie de l'internet et l'économie de la gratuité.

Physicien de formation, il a débuté sa carrière au laboratoire national de Los Alamos. Puis il s'est consacré au journalisme, il a été l’un des premiers à couvrir le monde de l’internet pour le magazine britannique The Economist. Il a également collaboré aux journaux Nature et Science. Chris Anderson fut lerédacteur en chef du magazine Wired de 2001 à fin 2012. Il est le fondateur de la célèbre conférence Ted.com. Il dirige une start-up qui fabrique des drones. (source Wikipédia).

Lire l'article de Jane Wakefield de la BBC sur Makers, un livre important sur le changement de paradigme et la démocratisation qu'entraînent  lesimprimantes 3D ainsi que les FabLabs qui se multiplient un peu partout.