La Sphère sémantique

Le médium numérique nous offre désormais un environnement de communication mondial, ubiquitaire et participatif qui mobilise une puissance de mémoire et de calcul sans précédent. Comment exploiter ce nouveau médium pour augmenter les processus de cognition sociale et piloter le développement humain ? Alliant les sciences humaines traditionnelles avec l'informatique et les sciences cognitives, cet ouvrage expose un modèle original de la cognition humaine qui intègre pleinement ses dimensions symbolique et sociale. La sphère sémantique est un système de coordonnées mathématico-linguistique de l'esprit basé sur le métalangage IEML. Elle fonde la construction collaborative d'un Hypercortex permettant l'observation réflexive de nos intelligences collectives.

Pour acheter le  livre :
En Europe : Amazon.fr
Au Canada  Amazon.ca

Histoire de l'utopie planétaire

« Le marché est en passe de réussir là où ont échoué les grands empires et les grandes religions : fusionner l’ensemble des êtres humains dans une communauté globale » : ce leitmotiv a pendant près d’un quart de siècle nourri les discours des nouvelles élites de l’économie mondialisée. Sans le dire, elles ont habillé leur projet de totalité mercantile d’images puisées dans la longue tradition de l’imaginaire du rassemble-ment du genre humain qui a accompagné l’expansion du capitalisme occidental depuis le XVIe siècle. La crise contemporaine du modèle libre-échangiste d’ordonnancement de la planète repousse les bornes de l’horizon indépassable qu’il fixait à l’humanité et ravive la mémoire des utopies planétaires enfouies.

De la « citoyenneté du monde » au gouvernement mondial, de la « République mercantile universelle » de Adam Smith aux multiples versions des « États-Unis du monde » et de l’« Association universelle », Armand Mattelart analyse les espoirs et les illusions nourris par les rêves d’une unité du monde sous le signe d’une religion, d’un empire, d’un modèle économique ou du droit des peuples à s’émanciper. En mettant aussi au jour les ambiguïtés et les faux-semblants dont ils sont souvent porteurs – y compris dans leurs avatars communicationnels les plus contemporains –, l’auteur propose un tableau sans équivalent de l’imaginaire de notre modernité.

Pour acheter le  livre :
En Europe : Amazon.fr
Au Canada  Amazon.ca

Vers une écologie de l'esprit - 1

Le premier des deux volumes qui réunissent l'œuvre écrite de Gregory Bateson, inventeur du double bind, maître à penser aux Etats-Unis d'une nouvelle génération de chercheurs chez qui s'allient théorie de l'information, philosophie analytique et influence de la sagesse orientale. Dans ce volume, on trouvera : Métalogues, Forme et modèle en anthropologie, Forme et pathologie des relations.

Pour acheter le  livre :
En Europe : Amazon.fr
Au Canada  Amazon.ca

Vers une écologie de l'esprit - 2

La communication chez les cétacés, la schizophrénie, la théorie de l'évolution : ce sont quelques-uns des domaines qu'explore Gregory Bateson dans ce second tome de Vers une écologie de l'esprit. Le lecteur y trouvera un exposé de la théorie du double bind (double contrainte), situation de communication où un individu reçoit à la fois deux injonctions contradictoires telles que, s'il obéit à l'une, il est forcé de désobéir à l'autre. Dans cette lignée, s'élabore une nouvelle conception de la communication et de l'évolution, qui renverse nombre d'idées reçues.

Ce volume rassemble la deuxième partie de Forme et pathologie des relations (schizophrénie et double contrainte), qui comprend notamment le texte célèbre Vers une théorie de la schizophrénie; Biologie et évolution (changements somatiques, communication chez les cétacés, réexamen de la "loi de Bateson "); Épistémologie et écologie (cybernétique, but conscient, différence); et Crise dans l'écologie de l'esprit (pathologies de l'épistémologie, crise, civilisation urbaine).

Pour acheter le  livre :
En Europe : Amazon.fr
Au Canada:  Amazon.ca

Une Logique de la communication

Scène de ménage dont Qui a peur de Virginia Woolf ? fournit le modèle, double bind où le sujet est soumis à plusieurs ordres contradictoires émis simultanément : tels sont certains des cas de pathologie de la communication analysés ici. Comment répondre à leurs paradoxes, sinon par des paradoxes ? On mettra le patient dans une double contrainte contradictoire, on lui prescrira son symptôme même.

Il s’agit ici du premier jalon d’une œuvre aujourd’hui classique. En relation avec les travaux de Bateson, les chercheurs de Palo Alto appliquent avec brio les modèles logiques et cybernétiques au pathologique (et au normal) humain.

Pour acheter le  livre :
En Europe : Amazon.fr
Au Canada:  Amazon.ca

L'Invention de la communication

mattelart_invention-01.png

La notion de communication ne s’est pas toujours identifiée au domaine médiatique. Ce sens est le dernier en date d’une longue évolution qui l’a vue recouvrir d’autres phénomènes au gré de l’expansion des circuits d’échange et de circulation des personnes, des biens et des idées. Ce livre retrace l’histoire de ces réalités multiformes que ce terme, à chaque période historique, a eu pour fonction de nommer, de montrer ou de cacher.

Cette histoire commence avec la normalisation des tracés et trafics des canaux et des routes, elle se clôt avec l’éclosion des médias de masse et des mesures mécaniques des audiences. Elle suit l’apparition du chemin de fer et du câble sous-marin, ainsi que des nouvelles formes de communication qu’engendrent les stratégies d’hégémonie linguistique ou missionnaire, ou encore les expositions universelles. Elle décrypte les nouveaux dispositifs de contrôle qui font contrepoids à la libéralisation des flux.

Surtout – et c’est l’originalité majeure de cet ouvrage – Armand Mattelart met en perspective les savoirs et les imaginaires qui ont accompagné ces transformations. Il montre comment, à partir des penseurs du XVIIIe siècle, a pu se déployer au cours du siècle suivant cette formidable utopie de la communication sociale parfaite, de la transparence universelle. Et comment celle-ci a fondé les représentations qui façonnent les sociétés mondialisées.

Pour acheter le  livre :
En Europe: Amazon.fr
Au Canada:  Amazon.ca

La Communication-Monde

Du télégraphe au satellite, des grandes agences de presse aux bases de données, l'internationalisation et la multiplication des réseaux et des flux de communication n'ont cessé, au cours des deux derniers siècles, de déplacer les bornes de la planète : un bouleversement sans précédent dans l'histoire de l'humanité. C'est la genèse de cette communication-monde, indissociable de l'économie et de la société-monde qu'Armand Mattelart retrace dans ce livre, resté un ouvrage de référence depuis sa publication en 1992. Il montre ainsi tout ce que les institutions et les pratiques de la communication moderne doivent à la guerre, à ses méthodes de propagande et d'" action psychologique ". Et il s'interroge sur le rôle croissant de la " géofinance " et de la " guerre économique " dans les nouveaux réseaux d'information transfrontières : la communication-monde annonce-t-elle l'avènement d'une " culture mondiale " uniformisatrice, ou est-elle le prélude à une fragmentation culturelle de la planète ? L'autre originalité de ce livre est d'être à la fois une histoire des mots et des choses. Car en même temps que l'histoire des réseaux et des stratégies de leurs acteurs, il propose une histoire des idées, des théories et des doctrines successivement élaborées pour en rendre compte.

Pour acheter le  livre :
En Europe: Amazon.fr
Au Canada:  Amazon.ca

La Nouvelle communication

Gregory Bateson. Erving Goffman. Edward T. Hall. Paul Watzlawick. Des noms auxquels s'accrochent des titres ou des idées-forces - la " double contrainte " (ou double bind), la " présentation de soi ", la " dimension cachée ", l'" Ecole Palo Alto ", etc. Mais c'est à peu près tout. D'où viennent ces auteurs ? En quoi sont-ils liés entre eux ? Où et comment travaillent-ils ? A ces questions, peu de réponses aisément accessibles.

D'où la nécessité d'une introduction à ce vaste courant que l'on peut appeler celui de la " Nouvelle Communication " : la communication n'y est plus définie comme une simple affaire à deux, mais comme un système circulaire, un orchestre dont chacun fait partie et où tout le monde joue en suivant une partition invisible. Une ample introduction est ici suivie d'un choix de textes déjà classiques, puis d'entretiens où les auteurs expliquent de façon vivante leur démarche et leurs objectifs.

Pour acheter le  livre :
En Europe : Amazon.fr
Au Canada  Amazon.ca

Voilà mon école... par où tout a commencé. Découvrir cette nouvelle discipline m'a stimulée et énergisée. À la fois, grâce à ces chercheurs de différents domaines qui exploraient des avenues et étudiaient des méthodes où chacun s'exprime et communique à sa façon, mais participe à une même grande partition. Ils étaient annonciateurs d'un nouveau paradigme.

C'était déjà les semences de l'intelligence collective avant que ces mots existent dans le langage courant, avant Internet...

Mon immense coup de cœur ne s'est toujours pas démenti... il y un énorme potentiel à explorer pour atteindre de nouveaux niveaux de compréhension et d'intuition. 

Théorie de l'agir communicationnel

" Depuis la première génération des élèves de Hegel, la philosophie ente d'aborder le medium de la pensée postmétaphysique. Sous ces prémisses, la Théorie de l'agir communicationnel tenté de poursuivre l'élaboration de quatre thèmes de la pensée postmétaphysique.

" Par l'esquisse d'une pragmatique formelle, je voudrais radicaliser le tournant linguistique qui, depuis Frege, ainsi que dans le structuralisme, ne fut accompli qu'au prix d'abstractions inadéquates.

" Par les concepts complémentaires de monde vécu et d'agir communicationnel, j'entends donner tout son sérieux à cette mise en situation de la raison qui, de Dilthey à Sartre et Merleau-Ponty en passant par Heidegger, ne fut accomplie que dans la dépendance à l'égard de la philosophie de la conscience. Une raison incarnée dans l'agir communicationnel permet d'appréhender l'ensemble dialectique que composent l'ouverture langagière au monde et les procès d'apprentissage dans le monde.

" En analysant la base de validité des discours, je voudrais surmonter le logocentrisme qui a marqué effectivement la tradition occidentale. L'ontologie était fixée sur l'étant en sa totalité, la philosophie de la conscience, sur le sujet qui se représente des objets, et l'analyse du langage, sur le discours constatant des faits, et par là, sur le primat de la proposition assertorique. On peut dissiper cette étroitesse de vue sans que la raison en tant que telle s'en trouve dénoncée.

" Sur cette voie, on peut prendre congé du concept d'Absolu mais également de la pensée totalisante de la philosophie de la réflexion s'incluant elle-même avec le monde (Kant, Hegel).

" Bien qu'elle travaille ces thèmes de pensée philosophiques, la théorie de l'agir communicationnel demeure en son noyau une théorie de la société. "

Pour acheter le  livre :
En Europe: Amazon.fr
Au Canada  Amazon.ca

Théorie de l'agir communicationnel 2

" Depuis la première génération des élèves de Hegel, la philosophie ente d'aborder le medium de la pensée postmétaphysique. Sous ces prémisses, la Théorie de l'agir communicationnel tenté de poursuivre l'élaboration de quatre thèmes de la pensée postmétaphysique.

" Par l'esquisse d'une pragmatique formelle, je voudrais radicaliser le tournant linguistique qui, depuis Frege, ainsi que dans le structuralisme, ne fut accompli qu'au prix d'abstractions inadéquates.

" Par les concepts complémentaires de monde vécu et d'agir communicationnel, j'entends donner tout son sérieux à cette mise en situation de la raison qui, de Dilthey à Sartre et Merleau-Ponty en passant par Heidegger, ne fut accomplie que dans la dépendance à l'égard de la philosophie de la conscience. Une raison incarnée dans l'agir communicationnel permet d'appréhender l'ensemble dialectique que composent l'ouverture langagière au monde et les procès d'apprentissage dans le monde.

" En analysant la base de validité des discours, je voudrais surmonter le logocentrisme qui a marqué effectivement la tradition occidentale. L'ontologie était fixée sur l'étant en sa totalité, la philosophie de la conscience, sur le sujet qui se représente des objets, et l'analyse du langage, sur le discours constatant des faits, et par là, sur le primat de la proposition assertorique. On peut dissiper cette étroitesse de vue sans que la raison en tant que telle s'en trouve dénoncée.

" Sur cette voie, on peut prendre congé du concept d'Absolu mais également de la pensée totalisante de la philosophie de la réflexion s'incluant elle-même avec le monde (Kant, Hegel).

" Bien qu'elle travaille ces thèmes de pensée philosophiques, la théorie de l'agir communicationnel demeure en son noyau une théorie de la société. "

Pour acheter le  livre :
En Europe: Amazon.fr
Au Canada:  Amazon.ca