Pour remédier au danger de s'endormir

par Firdaous Sekkay
 

Pour remédier au danger de s'endormir au volant par Firdaous Sekkay, doctorante à l'École Polytechnique de Montréal en Génie industriel, Votre laboratoire créatif

Pour remédier au danger de s'endormir au volant par Firdaous Sekkay, doctorante à l'École Polytechnique de Montréal en Génie industriel, Votre laboratoire créatif

La fatigue cause une diminution progressive de la vigilance, que ce soit physique ou mentale qui mène à la somnolence et à l’endormissement. Le degré de fatigue au volant est problématique à partir du moment où il compromet la capacité d’un conducteur à exécuter des tâches qui nécessitent de l’attention et du jugement, et qui font appel à ses réflexes. Cette hypovigilance demeure à l’origine de nombreux accidents et décès sur les routes d'Europe, des Etats-Unis et du Canada. Selon le sondage mené auprès de conducteurs professionnels par le National Collision Database Canada (NCDB) :

— 76 % des conducteurs considèrent que la fatigue est un problème de première importance dans le domaine de la sécurité routière ;

— 53 % d’entre eux estiment que la fatigue est un problème que l’industrie gère mal ; 

— 21 % d’entre eux ont vécu au moins un incident dû à la fatigue, tel que de la somnolence, un changement involontaire de voie, des problèmes dans l’utilisation du volant, etc. ;

— 12 % des conducteurs ont déjà eu un accident dans les douze derniers mois; parmi eux, 20 % pensent que la fatigue en était le facteur déterminant.

Pour remédier à ce problème de fatigue au volant, un système d’assistance à la vigilance par caméra a été conçu. La start-up française InnovPlus a mis au point un boîtier détectant la fatigue du conducteur par l’analyse faciale. Le boîtier nommé « InnovEye », dispose d’une caméra vidéo qui relève les mouvements du visage, des yeux et des paupières, grâce à la technologie de l’Eye-tracking. Celle-ci permet de détecter les moments d’inattention, de somnolence et de micro-sommeil. Quand le niveau d’attention détecté est trop faible, des signaux sonores et visuels se déclenchent pour relancer l’attention du conducteur. Puisque plusieurs niveaux d’attention existent, le logiciel est capable de donner une réponse adaptée en fonction du niveau de fatigue. Ce dispositif reste efficace même dans les atmosphères sombres.

L’entreprise souhaite d’abord proposer ce boîtier aux professionnels du transport. Dans un second temps, son objectif serait de sensibiliser les constructeurs automobiles et les fabricants de smartphones pour penser à intégrer InnovEye dans leurs produits. Une innovation à suivre...