La démocratisation d'une station spatiale

Jean-François Delisle participe à un projet de recherche industrielle avec CAE où il travaille depuis 2010. Son mandat actuel est de définir l'architecture de la solution de formation en vol et d'améliorer les capacités d'analyse de données de CAE Global Engineering. Il a plus de 15 ans d'expérience dans l'ingénierie de logiciel et de données.

Jean-François Delisle participe à un projet de recherche industrielle avec CAE où il travaille depuis 2010. Son mandat actuel est de définir l'architecture de la solution de formation en vol et d'améliorer les capacités d'analyse de données de CAE Global Engineering. Il a plus de 15 ans d'expérience dans l'ingénierie de logiciel et de données.

par Jean-François Delisle
doctorant à l'École Polytechnique de Montréal

Les passionnés des technologies de pointe ayant un regard constant sur le ciel ne manqueront pas de rêver à la conquête de l’espace.

De nombreux projets spatiaux ont eut lieu lors des 60 dernières années. Sans aucun doute considéré comme étant notre pierre d’assise de l’exploration spatiale, la station spatiale internationale (SSI ou ISS en anglais) est une innovation technologique de premier ordre nous permettant de rêver à de plus hauts sommets.

http://www.asc-csa.gc.ca/fra/iss/  

http://www.asc-csa.gc.ca/fra/iss/
 

Vaste projet d’ingénierie mettant en commun les efforts de milliers d’ingénieurs de tous les coins du monde, la station spatiale internationale est un laboratoire de recherche orbital développé principalement par les États-Unis, l’Europe, la Russie et le Japon.

https://spaceflight.nasa.gov/gallery/images/shuttle/sts-114/hires/s114e6647.jpg


https://spaceflight.nasa.gov/gallery/images/shuttle/sts-114/hires/s114e6647.jpg

C’est en 1998 que le lancement des deux premiers modules de l’ISS eu lieu, démarrant ainsi l’assemblage qui dura 7 ans. Le Canada aura une place de choix dans ce projet, notamment grâce à son bras canadien.

Quelques stations ont eu des succès avant l’ISS, soit le Skylab en 1973, les Saliout 6-7 en 1977-85 et Mir lancé en 1986. D’une taille de 109 par 80 mètres, ayant une masse de plus de 460 tonnes l’ISS orbite notre planète 16 fois par jour à 400 kilomètres d’altitude

À quoi sert la station spatiale ? Elle est d’abord un laboratoire scientifique. Son environnement unique en apesanteur et l’accès au vide presque absolu à l’extérieur de la station permettent l’expérimentation de processus en biologie, en chimie et en physique dans des conditions uniques. Le but premier de la station spatiale est de développer les techniques nécessaires pour habiter l’espace. Les réactions de l’organisme humain, animal ou végétal lors d’un long séjour en apesanteur sont parmi les questions de recherche.

En plus d’offrir de nombreux avantages en technologie et innovation, la station est une marche de plus, nous donnant un accès plus facile aux voyages sur la lune et éventuellement sur Mars où les défis de nature psychologique seront de la partie.

Au-delà du succès technologique, ce projet international est l’endroit où plus de 15 pays les plus puissants entre en collaboration de façon quotidienne entraînant une mise à niveau à l’échelle mondiale des pratiques de l’industrie dans les différents domaines des technologies de pointe.

Si l’exploration spatiale est généralement réservée à une poignée d’individus qualifiés, le rêve de voyage dans l’espace peut être considéré par tous comme étant un rêve inatteignable. Toutefois, SpaceX, une compagnie privée d’exploration spatiale ouvre maintenant la voie au privé.

 http://www.spacex.com/gallery/dragon-v2

 http://www.spacex.com/gallery/dragon-v2

Tout récemment, la fusée Falcon a été lancée dans le but de permettre à la navette Dragon d’acheminer à la station spatiale du matériel pour des expériences scientifiques.

Parmi le matériel, un séquenceur d’ADN qui a la capacité d’identifier des microbes et pourrait même aider à  détecter de l’ADN extraterrestre. Cette mission parmi d’autres s’inscrit dans un contrat de 1,6 milliard de dollars pour SpaceX avec l’agence spatiale américaine afin d’approvisionner l’ISS.

Le prochain objectif de SpaceX est de transporter les gens dans l'espace. La compagnie SpaceX, ainsi que Boeing, sont les deux constructeurs financés par la NASA pour emmener des astronautes vers la Station spatiale internationale vers 2017 ou 2018. Un pas de plus vers la station habitée par des citoyens du film 2001 Odyssée de l’espace de Stanley Kubrick.

S’il n’y a encore que les plus fortunés qui peuvent rêver d’un séjour à la station spatiale, n’empêche que ceci est un autre pas vers la démocratisation de la conquête spatiale.