La co-création

citoyenne !

Même s'il est encore difficile de prendre la mesure du rôle de chacun dans une culture numérique et collaborative, les expérimentations se multiplient dans tous les domaines. L'enseignement qu'on tirera de ces expériences sera, sans aucun doute, le code source d'un nouveau 'vivre ensemble'. Parmi les expériences les plus intéressantes, il y a l'émergence d'un urbanisme collaboratif qui permet d'imaginer fabriquer les villes avec la participation 'active' des citoyens. Une utopie, pensez-vous ? Détrompez-vous !

La co-création citoyenne par Sylvie Gendreau. Photo©PierreGuité

La co-création citoyenne par Sylvie Gendreau. Photo©PierreGuité

Évidemment, nous avons tous des goûts, à la fois différents et similaires, selon l'époque et la ville dans lesquelles nous vivons, selon les milieux culturels et académiques que nous fréquentons... Vous vous dites probablement que s'il fallait que chacun donne son avis et l'emporte, on aurait l'impression d'un urbanisme courte-pointe, une sorte de 'patchwork' qui, dans la durée, risquerait de donner la nausée.

Penser ainsi signifie déjà penser d'une ancienne manière. Le collaboratif et le collectif transforment notre façon de voir. Tous ces exercices d'intelligence collective passent par une éducation citoyenne de coopération, de communication, d'esthétisme et d'éthique... Au même titre que Coco Chanel a éduqué l'œil des journalistes pour leur faire apprécier la beauté de la simplicité de ses créations alors que la mode de l'époque n'était pas à la sobriété. À notre tour, nous devons nous co-éduquer au collaboratif. Chacun de nous pourra co-apprendre à participer à la construction de sa rue, de son quartier, de sa ville, de son école...

Plusieurs jeux en ligne sur ces sujets existent et ont énormément de succès. Certains sont utilisés pour encourager les citoyens à co-construire leur ville comme c'est le cas en Haïti avec un projet des Nations Unies qui propose aux populations d’aménager les espaces publics par l'intermédiaire du célèbre jeu vidéo Minecraft. Nous sommes vraiment à l'aube de profondes mutations dans les comportements citoyens et dans la façon d'administrer les villes.

La notion même de ce qui est 'beau' sera aussi transformée. Le goût évolue selon les époques. L'invention de la chaise Aéron racontée par Issoufou Abdou Amadou en est un bel exemple. La chaise, jugée 'laide' lors de sa conception remportait, quelques années plus tard, le prix du meilleur design !

La collaboration et la pratique d'une intelligence plus collective a commencé depuis un certain temps déjà : Wiki, blogs, réseaux sociaux et applications où usagers partagent une information utile aux autres devient une façon naturelle d'agir. C'est le cas, entre autres, pour détecter les problèmes et les bouchons de circulation ou pour identifier les services dans une ville donnée (meilleurs restaurants, hôtels, coiffeurs...) ou simplement pour commenter un spectacle.

En urbanisme, le processus de consultation publique est pratiqué depuis plusieurs décennies, mais il donnait souvent l'impression d'être une stratégie de relations publiques, laissant peu de marges citoyennes pour apporter des corrections aux projets présentés. Les applications du type Unlimited Cities développées par l’agence UFO (Urbain Fab Org) avec le développeur de jeux Ubisoft pourront changer la donne. Ces applications permettront, à partir d'interfaces ergonomiques et conviviales, à un grand nombre d’habitants de contribuer avec les architectes et les urbanistes aux esquisses de la ville de demain.

Ces co-créations urbaines seront une stimulation formidable pour l'expression de la créativité d'un large public, mais aussi pour une ré-invention de la démocratie. Les activités de co-design rendront les citoyens plus responsables et plus engagés.