Les Compétences du 21e siècle

De tout temps, et quelle que soit la société, éduquer a toujours été une des tâches civiques les plus importantes.

Éduquer nous concerne tous et à tout âge. Une vie bien remplie dépend de notre aptitude à acquérir toutes les connaissances et les habilités requises pour nous réaliser pleinement et pour contribuer activement à la construction de la société dans laquelle nous évoluons.

La société change rapidement et le corpus de connaissances qu’il nous faut maîtriser augmente sans cesse. Aux compétences cognitives qui jusqu’à maintenant se limitaient aux champs traditionnels de la lecture, l’écriture et l’arithmétique, s’ajoutent à ce noyau de base, les domaines stratégiques de la programmation (la maîtrise d’au moins un langage de programmation), des mathématiques (statistiques, calcul différentiel et intégral), des sciences (physique, génétique, etc.), sans oublier l’usage d’un nombre toujours grandissant d’applications de toutes sortes.

Photo : Pierre Guité. Les compétences du 21e siècle par Sylvie Gendreau

Photo : Pierre Guité. Les compétences du 21e siècle par Sylvie Gendreau

Aux compétences cognitives doivent s’ajouter les compétences psychosociales. Jusqu’à maintenant, ces dernières ont été négligées. Elles se révèlent pourtant d’une importance cruciale pour le développement de la personnalité et viennent renforcer les compétences cognitives en permettant le déploiement des talents de l’individu. Des études démontrent que les compétences psychosociales sont déficientes chez les employés d’entreprises oeuvrant dans les domaines les plus divers.

Mais quelles sont ces fameuses compétences psychosociales ? Un ouvrage récent tente d’en faire l’inventaire en précisant toutefois que l’éventail est large et que certaines d’entre elles, malgré leur importance reconnue, mériteraient d’être plus clairement définies :

Auto-efficacité : 
Croire que nous sommes en mesure de réaliser une tâche.
Apprentissage auto-régulé :
Apprentissage guidé par la métacognition (réfléchir par rapport à nos propres pensées), par l’action stratégique (planifier, faire le suivi et évaluer), et par la motivation d’apprendre.
Besoin de connaître :
Éprouver le besoin de connaître et déployer les efforts soutenus pour y parvenir.
Conscienciosité :
Le fait d’être vigilant, le désir de bien faire une tâche.
Créativité :
Imaginer et mettre en oeuvre un nouveau concept, une solution originale à un problème donné.
Curiosité :
Se rendre disponible, s’intéresser à un sujet ou à un phénomène.
Empathie :
Comprendre les sentiments et les émotions d'un autre individu.
Engagement intellectuel :
Faire preuve d’un intérêt soutenu pour un sujet, un domaine de connaissance.
Estime de soi :
Être capable de se valoriser en accomplissant des tâches conformes à ses valeurs.
Extraversion :
Manifester un intérêt pour les événements, les personnes et les objets.
Faire face :
S’adapter de manière constructive et innovante à une situation en réduisant le stress.  
Gestion du temps :
Pouvoir gérer son emploi du temps.
Intelligence émotionnelle : 
Capacité à utiliser les émotions et les sentiments.
Leadership :
Établir une relation de confiance réciproque entre un individu et un groupe.
Motivation intrinsèque :
Faire preuve d’un intérêt soutenu et personnel menant à un sentiment d’accomplissement et de satisfaction.
Ouvert(e) à de nouvelles expériences :
Ouverture qui se manifeste par une imagination active, une sensibilité esthétique, une sensibilité émotionnelle, une préférence pour la diversité, et une curiosité intellectuelle.
Perfectionnisme :
Retirer une réelle sensation de plaisir du travail exigé par un effort soutenu.
Persévérance :
Faire preuve de passion et de détermination pour un projet à long terme.
Résilience :
Pouvoir récupérer suite à un événement stressant, voire traumatique.
Schéma de soi :
Être en mesure d’organiser les informations à propos de soi afin de favoriser la motivation et la mémoire.
Stabilité émotionnelle :
Capacité d'une personne à rester stable et équilibrée.
Travail d’équipe :
Travail effectué par un groupe dans un climat d'entraide et de coopération spontanée.


Références : Lipnevich, A.A. And all. Psychosocial Skills and School Systems in the 21st Century. Springer, 2016.