Marcher pour être plus créatif

 

L’être humain est fait pour marcher dit-on.

photo pierre guité : Marcher pour être plus créatif par sylvie gendreau, votre laboratoire créatif

photo pierre guité : Marcher pour être plus créatif par sylvie gendreau, votre laboratoire créatif

Marcher constitue l’exercice le plus naturel qui soit.

De grands philosophes et scientifiques ont pratiqué la marche dans le but spécifique de générer de nouvelles idées, de nouveaux concepts. Rousseau, Nietzsche, Einstein. Il est dit aussi que marcher stimule la créativité. Mais cela est-il prouvé ?

Des recherches menées à Stanford tendent à le confirmer. Les chercheurs ont réalisé plusieurs expériences. Elles démontrent toutes que marcher a pour effet de développer de nouveaux concepts, et ce durant la marche comme telle, et ensuite au repos, lorsque le marcheur s’adonne à ses activités créatives.

Les résultats sont spectaculaires. Selon les différents types d’expériences, de 81% à 100% des participants furent plus créatifs en marchant qu’en demeurant assis. Au point où ils recommandent même d’inclure systématiquement des sessions de marche sur les lieux de travail.

Dans la première étude, les chercheurs ont demandé aux participants de compléter deux tests de créativité : le premier lorsqu’ils sont assis ; le deuxième en marchant. Le test en question est le test de Guilford. Il consiste à demander à un participant d’identifier tous les autres usages possibles d’un objet (une brique, par exemple). Le test est minuté et les résultats sont évalués en fonction de l’originalité, du nombre d’usages, de l’étendue des différents types d’usage, et du degré de détails fournis lors de la description de l’usage. En moyenne, les participants sont 60% plus créatifs en marchant qu’en demeurant assis.

L’objectif de la deuxième étude était de comparer les résultats des binômes suivants : (1) être assis et marcher ;  (2) être assis et demeurer assis ; (3) marcher et ensuite s’asseoir. Le test de Guildford a de nouveau été utilisé. Une fois de plus, les marcheurs ont réalisé un meilleur score que ceux qui sont restés assis. Un élément nouveau a toutefois été mis en évidence : le fait de marcher a un impact résiduel sur la créativité lorsqu’ensuite on assied. En préparation d’une session de brainstorming par exemple il est donc vivement recommandé de s’adonner préalablement à une session de marche.

Pour la troisième étude, les chercheurs ont tenté de déterminer si le fait de marcher à l’intérieur d’un bâtiment, ou à l’extérieur, a un impact différent sur le degré de créativité. Il est généralement admis qu’une marche dans la nature a un effet calmant. Elle permet au système cognitif et émotionnel de se régénérer et renouvelle notre capacité à se concentrer en vue d’une tâche exigeante.

Alors, faut-il marcher à l’intérieur ou à l’extérieur. Afin d’élucider cette question, les chercheurs ont comparé les résultats d’une marche à l’extérieur et d’une marche à l’intérieur face à un mur blanc. Il n’y a pas de différence.

Comment expliquer les effets bénéfiques de la marche ? Trop tôt pour le dire. D’autres projets de recherche devront être menés. Mais les résultats eux, sont là. N'attendons plus... marchons !
 


Références :

Atchley et all. Creativity in the Wild: Improving Creative Reasoning through Immersion in Natural Settings. PLOS ONE | www.plosone.org. December 2012 | Volume 7 | Issue 12 | e51474.

Oppezzo, M. and all. Give Your Ideas Some Legs: The Positive Effect of Walking on Creative Thinking. Journal of Experimental Psychology. Learning, Memory, and Cognition. 2014, Vol. 40, No. 4, 1142–1152