NIELS BOHR

Du rêve à la découverte !

Comment laisser émerger notre part de génie? Je sais... vous vous dites probablement... mais je n'ai rien de génial. En êtes-vous si sûr ? Et si on s'amusait à se glisser dans les chaussures des plus grands... et à les imiter. Avec le célèbre physicien Niels Bohr, on apprend l'obsession des questions !

Niels borh, Du rêve à la découverte de Sylvie Gendreau. Photographie@Pierre Guité. Votre laboratoire créatif personnel, cahiers de l'imaginaire

Niels borh, Du rêve à la découverte de Sylvie Gendreau. Photographie@Pierre Guité. Votre laboratoire créatif personnel, cahiers de l'imaginaire

Prix Nobel de physique en 1922, le danois Niels Bohr parlait souvent du rêve qui l'a conduit à la découverte de la structure de l'atome. Ce fils d'un père universitaire et ce père d'un fils — Aage Niels Bohr, co-lauréat avec Ben Roy Mottelson et James Rainwater d'un prix Nobel en physique (1975) — a obtenu son doctorat sur La théorie électronique des métaux,  en 1911, émettant ainsi ses premières idées sur la structure atomique.

Reconnu comme le père de la mécanique quantique et comme un des personnages importants du XXe siècle, Niels Borh est devenu célèbre pour avoir déchiffré des problèmes complexes dans le domaine de la physique. Que peut nous enseigner ce scientifique hors du commun ?

Les réponses se dévoilent toujours à nous, peu à peu, et ce, même lorsque nous avons l'impression de fulgurance. Niels Borhr, par exemple, avait essayé à de nombreuses reprises, de comprendre la structure de l'atome, mais aucune de ses configurations n'avait fonctionné. Puis, une nuit, il a rêvé à un noyau d'atome avec des électrons tournant autour comme autant de planètes tournant autour de leur soleil. Au réveil, il a eu l'intuition que cette vision était enfin la bonne. Il est retourné à son laboratoire pour mener des expériences qui prouvèrent sa nouvelle théorie.

Schématisation des orbites circulaires dans le modèle de Bohr. Source : Christophe Dang Ngoc Chan CC - Wikipédia


Schématisation des orbites circulaires dans le modèle de Bohr. Source : Christophe Dang Ngoc Chan CC - Wikipédia

Niels Bohr, source wikipédia

Niels Bohr, source wikipédia

Parmi ses nombreuses découvertes, Niels Bohr est à l'origine du principe de compémentarité : des objets peuvent être analysés séparément et chaque analyse démontre des propriétés contraires. Par exemple, les physiciens expliquent que la lumière est à la fois une onde et un faisceau de particules, les photons. Cette idée a inspiré son blason où il représente le symbole du yin et du yang accompagné d'un motto latin : Contraria sunt complementa (les contraires sont complémentaires). Source Wikipédia

Les professeurs le savent, les étudiants adorent les bonnes histoires — comme nous tous d'ailleurs. C'est une excellente façon d'aider à la compréhension de concepts complexes et d'éveiller le goût pour les sciences. D'ailleurs, si vous aimez ce genre d'histoires, je vous recommande la lecture de Suspended in languages, une lecture très agréable, accessible et bien documentée où vous découvrirez la vie passionnante et les découvertes de Niels Bohr.

Il est amusant de constater que Niels Borh était — comme son frère mathématicien — un sportif de haut niveau. La biographie du scientifique confirme les récentes recherches en neuro-sciences et en biologie : des gènes familiaux prometteurs (qui continuent à se développer tout au long de notre vie, je parlerai d'épigénétique dans un prochain article), une bonne éducation et une saine hygiène de vie représentent une combinaison gagnante pour mener une vie créative et heureuse.

Les 4 leçons de créativité du physicien Niels Bohr !

1. Un problème doit être examiné de mille façons différentes. Ne jamais se satisfaire d'une question avant de lui avoir fait subir toutes les transformations possibles.

2. Se poser continuellement des questions est souvent le trait de caractère d'un génie. Soyons obsessionnels ! Le seul domaine où cela ne peut pas nous faire de tort.

3. À l'aide de métaphores et de contraires (Cornelius Castoriadis et Aristote disaient la même chose), le physicien Niels Bohr a déclaré: « Si on réussit à faire correspondre les contraires, puis à s’arrêter de penser, l’esprit passe à un nouveau niveau de réflexion. » Lorsqu’il a énoncé que la lumière était à la fois un ensemble de particules et une forme d’onde, il a pu formuler la théorie de la complémentarité. L’abandon de toute pensée logique peut nous permettre de créer. »

4. Multiplier les combinaisons. Niels Bohr le faisait tout le temps... au point qu'il en rêvait même la nuit.

Apprendre à voir et à observer les moindres détails. Un problème doit être retourné de tous les côtés. C'est souvent en formulant différentes questions que de nouvelles pistes de recherche s'ouvrent devant nous. Si, pendant la journée, on se pose mille questions autour d'un sujet précis et qu'on essaie mille combinaisons, soyons attentifs à nos rêves... car même la nuit, notre cerveau travaille pour nous !


Pour aller plus loin...