Créons la Lunar Société

Cet article est le troisième de la série Apprendre autrement, si vous n'avez pas lu les articles précédents, voici les liens : Le temps zéro et Rituels imaginaires.

Dessin Pierre Guité, Créons la LUNAR SOCIETY du XXIe Siècle par Sylvie Gendreau, Votre laboratoire créatif.

Dessin Pierre Guité, Créons la LUNAR SOCIETY du XXIe Siècle par Sylvie Gendreau, Votre laboratoire créatif.

Si tant est qu'il soit nécessaire de se retirer du monde pour créer, il est tout aussi essentiel d'être dans le mouvement du monde pour en humer les odeurs et les saveurs. Sans les autres, nous ne serions rien. Je vous invite à entrer dans le monde avec gourmandise, à ne pas avoir peur de la vitesse, de l'étrangeté et de la différence des autres, mais au contraire de prendre plaisir à surfer sur les vagues d'un monde en mouvement. Imprégnez-vous de ses énergies créatrices !

CE QUI FAIT FRÉMIR LES MATHÉMATICIENS, OU QUI LES MET CARRÉMENT EN TRANSE, CE NE SONT PAS LES IMAGES OU LES ARRANGEMENTS DE SYLLABES, CE SONT LES RELATIONS ENTRE LES OBJETS MATHÉMATIQUES, LES SYMÉTRIES INATTENDUES, LES LIENS INVISIBLES. DES RELATIONS SI BELLES QUE L’ON EST TOUT DE SUITE CONVAINCU DE LEUR RÉALITÉ FRAPPÉ, PAR UNE AVEUGLANTE ÉVIDENCE.
— CÉDRIC VILLANI DIRIGE L’INSTITUT POINCARÉ À PARIS

Les périodes exceptionnelles de l'histoire ont été des époques de fertilisations croisées grâce à des rencontres, parfois improbables, qui ont donné des résultats étonnants. Pensons à la créativité de Grenade au XIIe S, fabuleuse période d'intégration arabo-musulmane ou à la Renaissance italienne qui a fait briller Florence de mille feux.

Rappelons-nous les Lumières écossaises, époque où le grand-père de Charles Darwin, Erasmus a créé avec un groupe de penseurs de différentes disciplines, la Lunar Society. Le groupe constitué, entre autres, de David Hume, Adam Smith, Henry Home, Thomas Reid, John Millar, Dugald Stewart, Adam Ferguson, James Mill, Hugh Blair, James Boswell, John Leslie, George Campbell, John Millar, James Burnett, Francis Hutcheson et j'en passe, se rencontrait tous les soirs de pleine lune pour échanger sur leurs découvertes. Quelle période d'émulation extraordinaire ! Les Écossais ont contribué sans discontinuer de façon disproportionnée à la science et aux lettres : James Hutton - James Watt - William Murdoch - James Clerk Marxwell - Lord Kelvin - Walter Scott... Il est évident que le mouvement des lumières écossaises a été favorable aux multiples inventions du Dr Erasmus Darwin. Il a eu tant d'idées qu'il a fait breveter plusieurs de ses inventions à ses amis par crainte de perdre sa crédibilité en tant que médecin.

Et comme vous pouvez le constater, ses idées sont très diversifiées : Le moulin à vent horizontal de Josiah Wedgwood (grand-père d'Emma Wedgwood, épouse de Charles Darwin) ; un type de chariot qui ne se renverse pas, conçu en 1766 ; une machine parlante, conçue en 1771 ; l'ascenseur à caisson du canal à charbon du Sommersetshire ; divers appareils de météorologie ; un puits artésien... Et que dire de son idée d'utiliser l'électricité pour réanimer les corps qui lui aurait été inspirée par Mary Shelley (qui faisait partie de la bande) lorsqu'elle a créé le personnage de Frankenstein.1

Que se passait-il dans la Lunar Society ? Il se partageait des idées incroyables tant dans les domaines scientifique, technique que social, ils se stimulaient les uns les autres, et chaque soir de pleine lune, ils présentaient leur projet abouti ou non. Le fait d'en parler, d'être stimulé, d'avoir un délai... tout cela contribuait à l'émulation. L'écrivaine Mary Shelley aurait même affirmé que cela l'avait rendue nerveuse, et l'avait aidée à écrire et à inventer son célèbre Frankenstein.

C'est aussi à cette époque que les chercheurs mènent le combat contre l'esclavagisme et contribuent à l'émergence de la démocratie, des droits de l'homme et de l'éducation des jeunes et des femmes.

Même chose pour Edison et ses 1093 inventions au temps des pionniers américains, une autre grande période d'émulation collective. Être dans l'air du temps est un facteur très important pour stimuler nos esprits et attiser notre curiosité. 

Comment être de son temps ?

Pour être de son époque, rien de tel qu'écouter et observer les membres de notre famille, nos amis, notre communauté, nos collègues, les mouvements sociaux dans notre ville, notre pays. Dès qu'on le peut, il faut voyager, ouvrir grands les yeux et les oreilles, se documenter et partager nos impressions et découvertes pour en faire profiter les autres.

Nous avons la chance de vivre à une période où bien sûr il y a de graves conflits, mais c'est aussi une époque qui offre des possibilités énormes, un moment de l'histoire où nous pouvons apprendre constamment, développer de nouvelles compétences, nous préparer à devenir entrepreneurs de notre vie...

Les innovations nous font faire des bonds de géants : Internet, les innovations ouvertes, les tiers lieux, les fab labs, les expériences sans interface... tout devient de plus en plus magique et accessible. Même si tous ne le voient pas encore... une nouvelle démocratie peut naître de ce mouvement du monde.

Le partage devient une manière de vivre comme vous le verrez dans un de mes prochains articles. Pour être de son temps, il faut être connectés aux bons réseaux, organiser sa veille stratégique, rester branchés sur les poumons du monde, là où émergent les courants d'idées les plus prometteurs. Il est essentiel de rejoindre des réseaux, s'inscrire à des RSS de blogs, des newsletters sur des sujets qui nous intéressent, suivre des personnes qui se préoccupent des mêmes sujets que nous, et organiser nos informations pour les retrouver facilement.

On ne peut pas être actifs sur tous les réseaux, mais les fréquenter et voir un peu ce qui s'y passe permet de prendre le pouls du monde. N'hésitez pas à essayer aussi de nouveaux qui seront peut-être les Facebook de demain !

Voici quelques réseaux dominants :

  • Twitter (un réseau apprécié par les auteurs-artistes-musiciens, publicistes et politiques), un nouveau président depuis peu, il un peu mal à trouver sa vocation) ;
  • Facebook (plus mixte, à la fois utilisé pour des groupes privés (famille, amis...), des groupes thématiques (masterminds), mais aussi pour suivre des personnes qui s'intéressent aux mêmes sujets que nous ;
  • Linkedin (pour les professionnels est de loin le réseau le plus dominant et étendu). Il permet d'élargir son réseau professionnel, de se faire connaître en publiant des contenus intéressants pour les autres (faire sa propre pub n'est pas une bonne stratégie), trouver un emploi ou des contrats, recruter des collaborateurs...)
  • Viadéo est l'équivalent de Linkedin pour les francophones.
  • Medium, a été créé par le co-fondateur de Twitter, une plateforme de publication de contenus pas encore très connue mais en liens étroits avec la chaîne de Google.
  • Tumbl est surtout apprécié des designers et des artistes.
  • Instagram, on y échange des photos, est utilisé par les photographes et les artistes.
  • Scoop-it pour suivre des domaines spécifiques, prisé par le monde de l'éducation, professeurs, chercheurs ou passionnés de sujets précis (c'est une plateforme de curating-voir l'article sur ce thème).
  • Pinterest est apprécié des designers et de ceux qui s'intéressent au Life Style.

Vous connaissez des réseaux que vous trouvez formidables et pertinents, merci de nous les présenter dans les commentaires.

Pour faciliter votre veille, il faut trouver les outils qui vous conviennent le mieux. Personnellement, deux outils ont changé ma vie : J'apprécie Evernote dont je n'ai pas encore exploré toutes les possibilités, il permet de clipper les pages Internet que je souhaite retrouver plus tard. Très utile pour la prise de notes, il est aussi pratique pour taguer l'étiquette d'un objet qui vous plaît et que vous pourrez ensuite acheter sur Internet une fois rentré à la maison. Je viens de me procurer le carnet intelligent de Moleskine pour transcrire mes notes manuscrites... dans Evernote, je vous en reparlerai après usage !!

Le deuxième outil est The Brain, il permet d'associer nos différents contenus à plusieurs thèmes, il s'agit d'une cartographie interactive. Le seul bémol est son prix, mais il peut être très utile pour les développeurs de contenus, les écrivains et les chercheurs.

Bref, les développeurs s'activent pour mettre au point des outils qui nous permettent d'être de notre temps. Ne reste plus maintenant qu'à créer ou rejoindre des groupes qui nous stimuleront.

Je me réjouis d'avance de toutes les créations et inventions qui émergeront grâce à cette émulation... j'ai désormais créer une Société lunaire du XXIe siècle avec mes doctorants.

Pour ma part, j'invite mes étudiants à ne pas se confiner à leur groupe de recherche pour puiser l'inspiration. La nuit nous appartient. Prêts pour la prochaine soirée de pleine lune ?


Source :
Wikipédia (Erasmus Darwin)
Film à voir : Lincoln de Steven Spielberg.

VILLANI Cédric, Mathématiques, Un dépaysement soudain, Fondations Cartier, Paris 2012