Conversation avec Jean-François Barsoum

 L'Eau, les Villes intelligentes et l'Avenir !

Nous sommes constitués de deux tiers d’eau, il n’est donc pas étonnant que l’eau constitue les deux tiers de nos problèmes à résoudre.
— Jean-François Barsoum
Photo : Pierre Guité

Photo : Pierre Guité

Au coeur de Montréal, Quai des éclusiers, sur un ancien bateau transformé en Spa, le Bota Bota, Sylvie Gendreau s'entretient avec Jean-François Barsoum, conseiller délégué principal villes plus intelligentes chez IBM. Trois sujets seront abordés avec cet expert reconnu : L'Eau, les Villes intelligentes et l'Avenir.

Photo Pierre Guité — Jean-François Barsoum, conseiller délégué principal villes plus intelligentes, IBM interviewé par Sylvie Gendreau dans le Vieux-Port de Montréal.

Photo Pierre Guité — Jean-François Barsoum, conseiller délégué principal villes plus intelligentes, IBM interviewé par Sylvie Gendreau dans le Vieux-Port de Montréal.

Choisi par le Projet Climate, un mouvement fondé par Al Gore, co-lauréat du Prix Nobel de la paix en 2007, Jean-François Barsoum a été l'un des rares Canadiens à recevoir, en 2008, une formation de l'ancien vice-président des États-Unis. Il a été autorisé à présenter le contenu du film "Une vérité qui dérange" ("An Inconvenient Truth") à l'échelle internationale. Depuis 2011, Jean-François Barsoum est membre du conseil d’administration du volet canadien du Projet climatique, du Réseau canadien de l'eau et du comité directeur de la Fondation David Suzuki. (1)-(2)

Chez IBM, il dirige la Communauté verte qui compte plus de 1 000 membres dans le monde et guide les groupes-conseil Innovation et environnement. Oeuvrant au sein du groupe de consultation stratégique d’IBM, Jean-François Barsoum a conseillé de nombreuses organisations des secteurs public et privé dans l’élaboration de leurs stratégies organisationnelles. Il a travaillé avec des villes de toutes tailles pour les aider à se démarquer en innovant et en devenant « plus intelligentes ».  Jean-François est consultant et conférencier sur les thèmes des villes intelligentes, de l'innovation, de la responsabilité organisationnelle et des changements climatiques au Canada, aux États-Unis, en Amérique du Sud, en Europe et en Asie. Il a notamment dirigé le Défi des Villes plus Intelligentes de la Ville de Québec, en 2013. (3)

Photo : Pierre Guité

Photo : Pierre Guité

Pour cet entretien, nous avons choisi un lieu original, le Bota Bota, spa-sur-l'eau, ancien bateau rénové, amarré dans le Port de Montréal. Le Bota Bota fut d’abord traversier, le Arthur Cardin, assurant la navette entre Sorel et Berthier dans les années 50 et 60. Il fut ensuite reconverti en bateau-théâtre, l’Escale, sur la rivière Richelieu en 1967. Après des décennies de spectacles mettant en vedette des artistes tels que Louis-José Houde, Gilles Vigneault, Claude Dubois et de nombreux autres, l’Escale ferma ses portes en 2007. La famille Emond en fit l’acquisition en 2008 avec l’idée folle de le transformer en spa. Elle confia l’ambitieux projet à Jean Pelland de Sid Lee Architecture et Bota Bota, spa-sur-l’eau ouvrit officiellement ses portes dans le Vieux-Port de Montréal en décembre 2010. (4)

Photo : Pierre Guité

Photo : Pierre Guité

Lieu idéal pour échanger sur l'importance de l'eau pour la vie humaine et d'une technologie de pointe qui peut nous venir en aide —les nanotubes de carbone— afin que tous puissent avoir accès à cette ressource ultra précieuse que représente l'eau potable.

Photo : Pierre Guité — Sylvie Gendreau porte un toast à Jean-François Barsoum, prétexte parfait pour déguster l'eau potable de Montréal.

Photo : Pierre Guité — Sylvie Gendreau porte un toast à Jean-François Barsoum, prétexte parfait pour déguster l'eau potable de Montréal.

Sur notre planète bleue, une carence en eau potable représente la plus grande menace pour la survie de notre espèce. Jean-François Barsoum nous explique pourquoi. Si nous avons toutes les raisons de nous inquiéter, nous pouvons aussi nous réjouir d'une invention récente et prendre conscience qu'il nous faut tous agir, immédiatement, pour protéger une ressource qui est souvent à l'origine des guerres et des conflits sociaux.

Épisode 1 - L'EAU

Après un premier entretien sur le thème de l'eau, la conversation se poursuit pour un deuxième épisode tout aussi passionnant sur le thème des villes intelligentes et du rôle primordial des citoyens  à l'ère où plus de la moitié de la population mondiale se retrouvera dans des villes comptant plus d'un million d'habitants.

Tant pour les villes que pour les humains, être intelligents ne nous sert pas à grand-chose si on ne sait pas ce que nous souhaitons accomplir avec notre intelligence.
— Jean-François Barsoum

Épisode 2 - LES VILLES INTELLIGENTES

Lui qui côtoie quotidiennement des experts en intelligence artificielle, devons-nous nous méfier de cette intelligence qui nous est parfois supérieure à plusieurs égards. Des robots aux assistants cognitifs personnels, les machines nous remplaceront-elles bientôt ? Serons-nous à leur merci ?

Dans ce troisième épisode, Jean-François Barsoum nous rassure. Selon les programmeurs qu'ils fréquentent, ce n'est pas demain que la machine pourra remplacer les humains dans toutes ses tâches qu'ils accomplissent. Notre forme d'intelligence est différente de celle des machines. 

Fort de nombreuses années d'expérience, le consultant partage les meilleurs conseils qu'ils donnent à ses clients qui souhaitent devenir des villes intelligentes. Il conclut par le dévoilement de son idée pour sauver l'humanité. Une idée toute simple qui transformerait les villes en relativement peu de temps, mais pour laquelle, il faudra un véritable changement des mentalités. Quelles villes seront les plus audacieuses et les plus déterminées pour nous entraîner dans cette direction ?

Épisode 3 — L'AVENIR

Les citoyens ne doivent pas attendre. Ils doivent s’impliquer pour changer une ruelle à la fois.
— Jean-François Barsoum

Rien de tel qu'un tour du monde, avec un guide chevronné, pour nous aider à mieux faire la part des choses. Nous avons beaucoup appris sur l'état du monde : de la pénurie de l'eau à la planification des villes à l'aide des technologies de pointe en passant par la participation citoyenne. Ce qu'il faut retenir : L'alliance des technologies (données massives et intelligence artificielle) associées à l'intelligence collective est, plus que jamais, porteuse d'espoir.

Jean-François Barsoum est plus optimiste qu'il ne l'était auparavant... Les prédictions de Rachel Carson dans Silent Spring seraient-elles en train de se réaliser ? Après tant d'années d'alertes, le changement de mentalité s'est opéré doucement presque à notre insu. Aujourd'hui, des entrepreneurs investissent temps et argent pour trouver des solutions créatives comme le font Elon Musk, avec ses nombreux projets (Tesla, intelligence artificielle, voyage sur Mars...) et son frère, Kimbal Musk qui souhaite que les Américains se nourrissent plus sainement et que les agriculteurs vivent mieux. Nous sommes de plus en plus nombreux à nous mobiliser et à nous entraider, déterminés à trouver des solutions pour transformer la société.

Les propos de Jean-François Barsoum, nous donnent envie de voguer vers l'avenir et d'abandonner nos voitures en ville et ce, même si —comme lui— on conduit une élégante Tesla. Bon vent !


Références :

1. https://www.algore.com/
2. http://www.davidsuzuki.org/david/
3. https://www.linkedin.com/in/jfbarsoum
4. http://botabota.ca/

Carson Rachel, Silent Spring, the classic that launched the environmental movement, first published 1962

Articles récents de Jean-François Barsoum :
http://renewcanada.net/2016/imagining-the-new-age-of-cognitive-cities/
http://www.ouq.qc.ca/files-pdf/files/urbanite/24-DevenirIntelligent_Barsoum.pdf
Through the Tube