De l'intelligence artificielle à la préservation de la vie privée

Le parcours multidisciplinaire d'une Constantinoise

Nous sommes nombreux(ses) à déplorer qu'il y ait encore trop peu de femmes en technologie. Voici un modèle pour toutes celles qui hésitent encore à se lancer. De Constantine (Algérie) à Montréal en passant par Paris, la pionnière en intelligence artificielle, Esma Aïmeur, a un parcours multidisciplinaire atypique. Nous poursuivons la réflexion sur la protection de la vie privée commencée la semaine dernière avec José Fernandez, professeur à Polytechnique Montréal.

Esma Aïmeur a travaillé sur les systèmes de recommandation préservant la vie privée avec José Fernandez. Il était alors étudiant au doctorat à l’université de Montréal, dirigé par le professeur Gilles Brassard en informatique quantique.

Vous découvrirez une conteuse née qui nous fait revivre une trajectoire peu banale. Présidente de programme des 24 ateliers de la conférence mondiale World Wide Web 2016 dont un des ateliers était co-organisé par Tim Berner, l’inventeur du Web. Esma Aïmeur est membre du comité de programme des conférences les plus prestigieuses de son domaine (plus de 60 comités internationaux au cours des 5 dernières années).

Professeure titulaire à l'Université de Montréal, elle dirige des étudiants au doctorat et à la maîtrise ainsi que des stagiaires au premier cycle. Esma Aïmeur est également co-rédactrice en chef du International Journal of Privacy and Health Information Management et co-présidente du comité de programme du 7th International MCETECH Conference on e-Technologies.

La chercheuse a publié dans des journaux prestigieux tels que Transaction on Data Privacy, International Journal of Computer Networks and Communications Security, Journal of Information Security Research, ainsi que dans des conférences de renom telles que IEEE International Conference on Trust, Security and Privacy in Computing and Communications (TrustCom), International Conference on Availability, Reliability and Security (ARES), Annual Conference on Privacy, Security and Trust (PST), International Conference on Risks and Security of Internet and Systems (CRiSIS).

Esma Aïmeur s'intéresse à la préservation de la vie privée sur Internet, et plus précisément sur les réseaux sociaux. Elle s’intéresse également à l'éducation numérique pour former la génération de demain aux outils technologiques et à sa responsabilité vis-à- vis des données personnelles disséminées sur Internet. La chercheuse souhaite notamment, leur faire prendre conscience que la technologie nous vole des cycles de vie ce qui mène à l'addiction et parfois à la déprime. « Il est essentiel d'éduquer numériquement les enfants dès le primaire ! » Elle aimerait que dans le futur nous puissions avoir “un doseur de technologie.”

Par ailleurs, ses travaux de recherche portent aussi sur l'économie de la vie privée et sur les politiques de confidentialité. Dans son article Computers in Human Behavior (1), elle explique: "Aujourd'hui on accepte tout sinon on n'a pas accès au service (tout ou rien) alors qu'il faut une négociation avec le fournisseur de service."

Enfin, ses recherches les plus récentes concernent le comportement de l'usager sur Internet, elle étudie notamment la manipulation, la confiance et la vie privée dans les relations en ligne. Un article traitant du sujet paraîtra sous peu.


Références:
Aïmeur, E., Lawani, O., Dalkir, K. "When changing the look of privacy policies affects user trust: An experimental study". Computers in Human Behavior, 58, pp. 368-379, 2016.