Co-écrire un conte

pour imaginer notre avenir avec les robots !

Dessin : Pierre Guité. Co-écrire un conte pour imaginer notre avenir avec les robots par Sylvie Gendreau, La Nuit blanche des robots, un événement de Communautique et des Cahiers de l'imaginaire.com

Dessin : Pierre Guité. Co-écrire un conte pour imaginer notre avenir avec les robots par Sylvie Gendreau, La Nuit blanche des robots, un événement de Communautique et des Cahiers de l'imaginaire.com

Vladimir Propp a publié Morphologie du conte en 1928. Dans cet ouvrage, il met en évidence une structure commune aux contes en analysant une centaine de contes du folklore russe. Cet exercice est intéressant et instructif car, peu importe le pays, les contes se ressemblent tous. De plus, la structure d'un conte partage plusieurs points communs avec l'aventure du héros que l'on retrouve dans plusieurs récits mythologiques à partir desquels de nombreuses oeuvres littéraires et adaptations cinématographiques ont été créées (Star Wars, Le Seigneur des anneaux, The Game of Thrones, pour ne nommer que celles-là).

Voici les principaux éléments qui constituent la structure de base d'un conte, regroupés selon leur progression dans le temps :

Le point de départ
L'époque et le lieu. De qui s'agit-il ? Souhaits formulés pour un avenir meilleur.
Les événements qui font en sorte que ces souhaits se réalisent. Des prédictions. La prospérité avant que le méfait ne se produise. Le futur héros. Le futur anti-héros. La préparation. L'interdiction. L'éloignement. La transgression de l'interdit. La première entrée en scène de l'agresseur. L'interrogation (menée par l'agresseur). La demande de renseignements. L'information obtenue. La tromperie de l'agresseur. Le pacte trompeur : le premier méfait. La réaction du héros.

Le noeud de l'intrigue
Le méfait. La transition : tentative de médiation. L'entrée en scène du héros. L'accord du héros.
La mission du héros. Le départ du héros. Le but du héros dans sa quête.

Les donateurs
Le héros se rend chez le donateur (de l'objet magique). Le donateur. La transmission de l'objet magique. La réaction du héros. Le don.

L'entrée en scène de l'auxiliaire
- première séquence :
L'objet magique. Le transfert et l'arrivée de l'objet magique. Le lieu où se trouve l'objet magique.
- seconde séquence :
L'entrée en scène de l'agresseur. Le combat contre l'agresseur. La victoire sur l'agresseur
Le faux héros. La réparation du méfait ou du manque. Le retour. La poursuite
Les secours pendant la poursuite. Début de la seconde séquence :
Nouveau combat contre l'agresseur. Nouvelle victoire sur l'agresseur
Le faux héros à nouveau. La réparation du nouveau méfait ou du manque. Le deuxième retour. La deuxième poursuite. Les secours pendant la poursuite.

Suite de la seconde séquence :
L'arrivée incognito du faux héros. Les prétentions mensongères du faux héros. La tâche difficile
L'accomplissement de la tâche. La reconnaissance. Le faux héros est démasqué.
La transfiguration. Le châtiment. Le héros parvient à ses fins et triomphe.

Il peut y avoir jusqu'à trois, quatre, voire cinq séquences différentes, selon la complexité du conte. Il en faut idéalement au moins deux. Pour qu'un conte connaisse le succès, il faut pour l'essentiel qu'il soit construit selon cette structure de base. Ces lignes directrices sont valables tant pour les contes traditionnels que les contes modernes.

Amusez-vous, choisissez votre conte préféré, et analysez-le... respecte-t-il la structure infaillible proposée par Propp, l'inspirateur de nombreux auteurs dont Lévi-Strauss ?

Vous avez envie de participer à une expérience ludique et créative unique, inscrivez à l'atelier Co-écrire un conte et le mettre en scène, les contes créés seront présentés au public lors de La 'nuit blanche' des robots le samedi 27 février à Montréal.

Inscrivez-vous aux ateliers organisés par Communautique et Les Cahiers de l'imaginaire.

Vous êtes un groupe ou une équipe, profitez d'un apprentissage unique en 'Team Building', contactez-nous.