Un dimanche après-midi

C'est une histoire à signes. Vous savez comme ces affiches ou ces lettres dans la ville qui nous forcent à nous arrêter pour les lire. On ne s'en aperçoit pas toujours... mais notre œil et nos oreilles captent ce qui nous surprend, nous étonne ou nous intéresse. Depuis quelque temps, il y a tellement de signes sur mon chemin qu'il faudrait que je recommence à tenir un journal pour me souvenir de ces moments particuliers.

Pour l'histoire dont je veux vous parler... les premiers signes se sont manifestés, un samedi de juillet, pendant le Hackerfest organisé dans le Port de Montréal. Le consultant David Rowley m'avait invitée à rejoindre l'équipe #HackTheHouse, un des hackathons organisés lors de la clôture du Startupfest.

Laurence-Olivier Néron, qui ne devait pas être là (son équipe sur le développement durable s'est finalement désistée), participait au même défi.

Laurence-Olivier Néron, Ville nourricière

Laurence-Olivier Néron, Ville nourricière

À l'heure du midi, quand je lui ai demandé quel était son rêve, il m'a répondu : « J'aimerais transformer les paysages urbains en paysages comestibles. » C'est exactement ce qu'il faut faire... imaginez si toute la verdure qui vous entoure était comestible, il n'y aurait plus de problèmes de faim dans le monde (ou à tout le moins infiniment moins) et la santé publique se porterait mieux. Ce serait aussi une excellente façon d'éduquer la population à manger davantage de fruits, de légumes, d'herbes... et comme le dit un des fermiers dans le film Demain, l'humanité est faite pour se nourrir ainsi, c'est ce que faisaient les premiers humains : ils cueillaient.

Le docteur Richard Béliveau attire notre attention sur deux très récentes études présentées au congrès de l'Association américaine de la recherche sur le cancer venant s'ajouter à la longue liste d'observations montrant que la consommation abondante d'aliments d'origine végétale réduit significativement le risque d'être touché par plusieurs types de cancer. 

Lorsque Laurence-Olivier m'a invitée à prendre la parole lors du Forum créatif de Ville nourricière le dimanche 7 août au Théâtre Granada à Sherbrooke.... l'invitation ne se refusait pas ! Je suis sous le charme des initiatives de Ville nourricière... et vous le serez aussi !

À mon tour donc, je vous invite à venir co-imaginer la suite avec nous : Pour acheter vos billets.

L'événement commence à 14h00. Treize mini-conférences. En première partie, Émile Gariepy, propriétaire des Citrouilles Gariepy et dresseur de Dragons. Vous l'avez vu ? Il a impressionné les Québécois à l'émission Les Dragons avec son entreprise les Citrouilles Gariepy. Il viendra vous parler d'entrepreneuriat jeunesse, des victoires et des défis de son entreprise. 

Geneviève Laroche est coordonnatrice des activités pédagogiques et entrepreneuriales jeunesses pour Croquarium.  Jardiner, découvrir la richesse des produits d’ici et cuisiner font partie de ses passions. Elle apprécie particulièrement les partager avec les enfants. Elle fait croître au sein des milieux éducatifs, l’intérêt pour une approche globale et durable de l’alimentation qui met le plaisir et l’expérience au cœur du changement. Son rêve : voir fleurir des potagers dans toutes les écoles, services de garde éducatifs à l’enfance, municipalités, organismes famille et espaces publics du Québec ! Geneviève proposera des pistes concrètes pour donner le goût de cultiver l'autonomie alimentaire de nos communautés !

Joëlle Carle est une citoyenne trifluvienne engagée qui souhaite transformer sa ville en milieu de vie sain et agréable. Son engagement se trouve à la base de ses activités, elle cherche continuellement à mettre de nouveaux projets sur pied. Au sein notamment des Incroyables comestibles, du CJCS, d'un groupe d'achat bio et du club de vélo de route pour femmes, Les Cyclopétards. Traductrice de métier, elle travaille sur une ferme maraîchère biologique en Mauricie et s’occupe du kiosque de vente hebdomadaire de fruits et légumes au centre-ville de Trois-Rivières où elle fait la promotion des paniers bio, de l’agriculture biologique et locale et des légumes moches. 

Athanasios Tommy Mihou est coordonnateur du projet Paysage Solidaire de l'organisme Y'a QuelQu'un l'aut'bord du mur, un projet d'agriculture urbaine et de système alimentaire durable dans Mercier-Hochelaga-Maisonneuve. Il a une formation en science environnementale et développement durable de l’Université Concordia et des certificats en production maraîchère biologique. Depuis 2010, il développe et gère plusieurs projets de potagers et de marchés dans les arrondissements du Sud-Ouest, de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce et de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve à Montréal. Il dressera un portrait des initiatives d'agriculture urbaine et de la mise en place d'un système alimentaire local et durable.

Maxime Leblanc, humoriste-animateur depuis 15 ans, parcourt le Québec pour faire rire les gens. Nominé aux Oliviers et à l'ADISQ, il est provocateur, percutant et corrosif !

Claude Trépanier, directeur du développement d'Habitat Multi Générations, éco-entrepreneur engagé socialement. Il s'est donné pour mission de créer des éco-communautés inspirantes, où, dans un cadre d'économie sociale, les résidents gagnent en autonomie en produisant une partie de leurs aliments et revitalisent les communautés d'accueil par leur entrepreneuriat. L’accès à la propriété devient de plus en plus inabordable. Les pressions économiques et l’imposition d’une austérité créent de la précarité. Il est possible de se loger à moindres coûts et de produire une partie de nos aliments sur des projets de développements domiciliaires durables.

Veronica Kaczmarowski est propriétaire du plus grand restaurant de Sherbrooke, Le Cartier. Chef originaire d'Australie, elle a parcouru le monde en quête de saveurs et de savoir-faire. Pédagogue dans l’âme et passionnée par les saines habitudes de vie, elle utilise la gastronomie afin de faire découvrir des mets vivants, végétaliens et sains à ses clients. Sa passion l’amène à donner des formations un peu partout au Québec. 

Hugues Bergeron, membre fondateur de l'espace collaboratif La Fourmilliaire, premier espace de co-working à voir le jour au centre-ville de Sherbrooke. C'est un espace de travail à frais partagés, pour toute personne désirant avoir un petit coin pour travailler sur ses passions et ses projets. 

Du plus loin qu'ils se souviennent, Émilie Trottier et son frère, l'artiste Olivier Trottier, ont toujours su que l'art et la créativité étaient des incontournables dans leur vie. En mai 2014, ils fondent la Boutik MTN Sherbrooke, devenant ainsi uniques dépositaires des aérosols MTN Colors en Estrie. Ayant pignon sur rue au centre-ville de Sherbrooke, ils souhaitent encourager la reconnaissance des œuvres des artistes graffiteurs de la région.

Nicolas Lupien a créé plus de 50 projets et événements qui ont rassemblé plusieurs milliers de citoyens à Sherbrooke. Son entreprise, Sherbrooke I/O, organise des événements pour entrepreneurs, créatifs et gens 'techno' réunissant près de 200 personnes chaque mois. Selon le journal Les Affaires, il est un des 30 entrepreneurs âgés de moins de 30 ans à suivre au Québec. Nicolas est aussi un hacker, un musicien, un globe-trotter et un papa de jumelles de 7 mois.

Julien Lamarche, co-Fondateur et président de la coop La Fabrique se demande comment nos communautés peuvent s'approprier les technologies et comment la technologie peut appuyer la créativité de chacun ? Voici les questions qui guident l'entrepreneur social et le président de la coop la Fabrique. Comment faire germer toutes ces idées pour faire de Sherbrooke une Ville Nourricière ?

Laurence-Olivier Néron est un entrepreneur en série qui fait la promotion d'un urbanisme citoyen et durable. Obstiné pour certains, entêté pour d'autres, fonceur pour ses amis, persévérant pour ses partenaires, Laurence-Olivier a une mission claire dans la vie : transformer la ville en paysages comestibles. Pour cet artiste, la ville est un énorme canevas, ses citoyens, ses élus, ses entreprises et ses organisations sont des acteurs pour transformer l'environnement en milieu de vie agréable et nourricier. Il a bien hâte de vous partager sa recette et de construire les villes du futur avec vous.

Je clôturerai la série de conférences en vous proposant un jeu où les citoyens ont des super pouvoirs, ils sont les héros d'une nouvelle gouvernance. Je partagerai des façons d'orchestrer des expériences dans l'espace public pour mettre les citoyens au cœur de l'action créatrice et transformatrice des villes.

Le tout sera suivi d'un repas et d'un forum ouvert... pour ceux qui seront des nôtres, nous aurons une soirée pour trouver des solutions. J'espère que vous serez nombreux à vous joindre à nous. 

Pour acheter vos billets.

Pour s'y préparer... si vous ne l'avez pas encore vu, je vous invite à voir l'excellent documentaire DEMAIN