Le robot familial JIBO

Lorsque Jibo a lancé sa première campagne de financement participatif pour son robot familial  sur Indiegogo l'été dernier, elle a obtenu 2,3 millions de dollars et pré-vendu 4.800 robots. 

Pour aller plus loin, l'entreprise basée à New York, Cambridge MA Robotique a fait appel aux investisseurs. Elle a obtenu, dès le premier tour, 25,3 M $. Le principal investisseur est la société ç capital de risque RRE Ventures. Parmi les autres investisseurs, il y a Samsung Ventures, CRV, Flybridge, Fairhaven, Sigma et 8 Osage .

Celle qui est à l'origine de cette idée, le professeur en robotique au MIT Cynthia Breazeal, est le chef scientifique de la nouvelle entreprise Jibo et Steve Chambers prend la relève en tant que PDG. Les fonds permettront à l'entreprise de fabriquer les premiers robots et de les expédier aux clients des pré-commandes.

Dès son apparition sur la plateforme de financement participatif Indiegogo, on s'imaginait dans un film de science fiction. Jibo assis sur son socle pivotant est conçu pour créer une relation personnelle avec les gens. Il reconnaît les visages et construit des profils autour de chaque personne. Jibo a été conçu par Breazeal qui a fondé le groupe des robots personnels au MIT. Elle a modélisé Jibo selon des concepts d'animation afin qu'il soit suffisamment expressif pour que les gens sentent une connexion avec lui sans, pour autant, être effrayé. La chercheuse explique dans une interview avec Forbes Magazine : « Il doit être anthropomorphe, mais sans exagération. Il a une certaine familiarité avec nous, mais il ne vise pas à être entièrement humain. Il est important de trouver le bon équilibre. »

« Jibo est un personnage », a t-elle ajouté. « Un grand nombre de directeurs d'animation nous conseillent dans notre travail pour programmer ses façon de se déplacer, de se comporter et de se présenter. La notion de personnage est important. »

La fonctionnalité de Jibo est quelque peu limitée. Il peut prendre des photos ou des vidéos, envoyer des messages, lire des messages vocaux, et regarder des choses pour vous. Il aura également quelques applications éducatives et de divertissement. Jibo pourra, entre autres, raconter une histoire à un enfant. Une application fera aussi de Jibo une caméra de sécurité. Avec sa motion de 360 degrés, Jibo sera capable de pivoter vers un son lorsque vous êtes absent et prendre une photo ou une vidéo. « Il peut être à la fois le compagnon de la famille et le chien de garde » a déclaré Steve Chambers.

Ce qui est vraiment intéressant :  La société n'a pas l'intention de faire tout le travail pour Jibo. Son développement sera ouvert aux développeurs qui pourront commencer à créer des applications. Vers le milieu de l'année, Jibo publiera son kit de développement logiciel (SDK) pour les développeurs intéressés. « Les thèmes sociaux de la robotique de Cynthia sont intégrés dans le SDK," a déclaré Steve Chambers. "Vous ne devez pas être un roboticien de classe mondiale pour programmer pour Jibo."

Jibo permettra également aux développeurs d'ajouter du matériel supplémentaire à Jibo comme, par exemple, une voiturette motorisée de sorte qu'il pourra se déplacer (même si Breazeal n'est pas trop favorable à cette idée, pensant qu'il peut dépasser le sentiment de sécurité ressenti par les personnes).

La société réfléchit également à comment le robot pourrait être intégré dans d'autres appareils de la maison connectée. Parce Jibo crée des profils autour de chaque individu, il pourrait adapter la température ou l'éclairage de votre thermostat à vos préférences chaque fois qu'il vous voit.


Pour aller plus loin :

https://www.indiegogo.com/projects/jibo-the-world-s-first-social-robot-for-the-home

http://www.forbes.com/sites/aarontilley/2015/01/21/family-robot-jibo-raises-25-million/