LA CRÉATIVITÉ EN RECHERCHE

« Le seul acte intellectuel authentique, c’est l’invention. »
— Michel Serres
photo :  HOMBELINE DUMAS Sylvie gendreau aux journées de la relève organisée par l'association francophone pour le savoir (ACFAS)  

photo :  HOMBELINE DUMAS
Sylvie gendreau aux journées de la relève organisée par l'association francophone pour le savoir (ACFAS)

 

La révolution numérique a bouleversé la recherche et la vie des chercheurs. Plus les outils se perfectionnent, plus il y a une montée en puissance du potentiel des découvertes. Internet et les différents réseaux permettent une veille comme il était impossible d'en effectuer auparavant. Un chercheur peut désormais — presque en instantané — suivre les avancées dans son domaine et faire progresser ses propres recherches. La multitude des connexions multiplie les possibilités de découvrir et d'inventer. Dans l'esprit de Perfection Game, nous pouvons co-construire en enrichissant les idées des autres tout en faisant évoluer nos propres idées.

Dans un tout autre domaine, c'est d'ailleurs ce que fait depuis toujours l'entrepreneur Richard Branson avec Virgin. Leurs projets entrepreneuriaux partent toujours de la même question : En tant que consommateurs, quels services ou produits souhaiterions-nous avoir ? L'entrepreneur affirme qu'ils n'étaient que des fous de musique lorsqu'ils ont démarré Virgin Records, ils ne connaissaient rien aux affaires. C'est la curiosité et le désir d'améliorer un service qui les poussent à avancer. Même chose pour la compagnie aérienne ou les chaines de distribution. Ils ont tout simplement développé des services tels qu'ils les souhaitaient pour eux-mêmes en laissant le plus de liberté possible aux artisans de l'entreprise. S'il y a une qualité qui semble essentielle tant pour les entrepreneurs que les chercheurs, c'est la curiosité. Les fameuses questions qui nous font avancer, qui nous font aller de l'avant, et que nous commençons à poser dès un jeune âge. « Pourquoi les oiseaux ont-ils des ailes ? Pourquoi le ciel est bleu ?» Cette curiosité si étroitement liée au développement de nos capacités cognitives devraient être constamment stimulée et encouragée pour toutes formes d'apprentissage.

À l'ère numérique, notre curiosité n'a jamais été aussi bien servie. Ce que permettent les nouveaux outils, c'est de développer une culture de créativité collective en science. L'École Polytechnique de Montréal offre une formation enrichie à ses doctorants pour les encourager et les soutenir dans cette voie. « Futurs créateurs de savoir, les détenteurs d’un diplôme de doctorat sont tenus à l’excellence non seulement dans leur discipline de recherche, mais également dans leurs habiletés à créer, à analyser, à mobiliser, à gérer, à communiquer, à convaincre et à entreprendre. C’est dans le but de développer ces compétences hors discipline que l’École Polytechnique a développé la formation d’une série d’ateliers visant à répondre aux exigences du parcours doctoral.  » Depuis 2012, avec Jamal Chaouki, Daniel Spooner et Élise Saint-Jacques, Sylvie Gendreau a participé à ce développement pour le volet 'créativité en recherche'. Elle a partagé son expérience aux journées de la relève en recherche de l'Association francophone pour le savoir en septembre dernier à l'Université du Québec à Montréal.

 

les participants aux ateliers créativité en recherche lors des journées de la relève organisées par l'association francophone pour le savoir (ACFAS)  photo :  HOMBELINE DUMAS

les participants aux ateliers créativité en recherche lors des journées de la relève organisées par l'association francophone pour le savoir (ACFAS) 
photo :  HOMBELINE DUMAS

photo :  HOMBELINE DUMAS

photo :  HOMBELINE DUMAS

photo :  HOMBELINE DUMAS

photo :  HOMBELINE DUMAS

Si publier demeure important pour un chercheur, il a maintenant davantage de lieux de diffusion à sa disposition pour faire connaître ses travaux. Les chercheurs ont aussi des outils de veille extraordinaires et la possibilité d'échanger avec des chercheurs de haut niveau. Les futurs professions de chercheurs et de professeurs s'en trouvent métamorphosées. De toutes nouvelles pistes s'ouvrent pour la relève en recherche, apportant avec elles plus de liberté et de créativité tant dans l'enseignement que dans les laboratoires.

La créativité est au cœur du développement de la pensée et des activités humaines. Apprendre à développer son potentiel créateur devrait être offert à tous — tout niveau, toute institution confondus. La responsabilité des écoles quelles qu'elles soient est d'offrir les conditions idéales à l'apprentissage. Avec son programme doctoral, l'École polytechnique de Montréal fait figure de pionnier. Un exemple à suivre comme en témoigne le succès de l'atelier créativité en recherche auprès des partipants aux journées de la relève de l'ACFAS et des doctorants de l'École Polytechnique de Montréal.


SERRES M., Petite poucette Le monde a tellement changé que les jeunes doivent tout réinventer : une manière de vivre ensemble, des institutions, une manière d'être et de connaître..., 2012, Éditions le Pommier, Paris
NEUMANN C.J. Fostering creativity, a model for developing a culture of collective creativity in science, European Molecul Biology Organization, report, vol 8, no3, 2007