#IdentityTech

L'histoire commence par une rencontre. David Rowley, celui que tout le monde connaît dans les milieux des technologies, des geeks, des start-ups, des hackathons et plus encore... a un talent incontestable pour connecter les gens ensemble.

C'est ainsi que Federico Puebla, directeur du Desjardins Lab et co-fondateur avec Luc Sirois de Hacking Health a entendu parler de moi —Sylvie Gendreau, fondatrice des Cahiers de l'imaginaire— pour la première fois. Il m'invite à ouvrir la saison des Midis de l'innovation au Desjardins Lab. Ma conférence porte sur le thème :  Leadership et Créativité pour co-construire le monde de demain.

Depuis ce jour, j'ai rencontré une communauté passionnée qui a non seulement le souci d'innover, mais aussi celui d'avoir un impact social. La passion dans les yeux de Federico m'a fait accepter, malgré une rentrée chargée, de participer au #Coopérathon16.

De gauche à droite, Stéphanie Pataracchia, Isabelle Lusseyran, Federico Puebla et Noah Redler lors de la soirée organisée par Deloitte pour coacher les participants pour de meilleurs pitches.

De gauche à droite, Stéphanie Pataracchia, Isabelle Lusseyran, Federico Puebla et Noah Redler lors de la soirée organisée par Deloitte pour coacher les participants pour de meilleurs pitches.

Au début, pour se connecter aux autres... écrire des tweets est un bon moyen de voir qui s'intéresse à l'événement. Ce fut mon premier pas pour faire connaître l'événement au sein de ma communauté et découvrir qui d'autres communiquent pour alimenter #coopérathon16

De gauche à droite David Rowley, moi (Sylvie Gendreau).

De gauche à droite David Rowley, moi (Sylvie Gendreau).

J'ai commencé comme coach, puis comme mentor aux équipes pour finalement devenir participante dans une équipe #Fintech et leader d'une équipe #Santé, Crayou, votre ami cognitif. Tout cela en moins de quatre semaines. Mais cela n'a rien d'extraordinaire dans un coopérathon. On suit le mouvement au fil des rencontres et des intérêts, on fait naître la coopération et on s'adapte selon les rôles qui seront les plus utiles aux équipes. C'est un processus organique et vivant.

Pour moi, ce fut une manière extra de me glisser dans la peau de chacun et de dépasser le rôle de conseillère ou d'observatrice... On apprend mieux dans l'action. Que d'adrénaline pour les équipes qui doivent apprendre à communiquer sur un projet qui leur tienne à cœur en deux petites minutes. Pour certains, il s'agit du projet de toute une vie. Je reviendrai dans un autre billet sur les équipes finalistes. Dans ce billet, je veux vous raconter une histoire drôle. Prêts ?

Je pourrais intituler l'histoire :

QUI EST LE VRAI DAVID ROWLEY?

Un des projets auquel je participe : #IdentityTech avec David Rowley, Paul Cuciureanu, Léo Hartman, Oksana Uvarova et d'autres... répondra à un enjeu important au cours des prochaines années. Comment protéger notre identité ? Il s'agit d'un outil pour mieux contrôler son identité digitale et sécuriser ses comptes et données grâce à ses engagements professionnels, communautaires et sociaux.

Photo : Ilias Benjelloun. Échanges sur le projet #IdentityTech Paul Cuciureanu, David Rowley, Sylvie Gendreau et Léo Hartman en vue du #Coopérathon16.

Photo : Ilias Benjelloun. Échanges sur le projet #IdentityTech Paul Cuciureanu, David Rowley, Sylvie Gendreau et Léo Hartman en vue du #Coopérathon16.

Notre façon d'agir et d'interagir avec les autres en société pourra valider qui nous sommes et contribuer à notre réputation. Les configurations que permettront ces algorithmes seront une preuve irréfutable de qui nous sommes vraiment et nous permettront de nous construire une personnalité numérique plus cohérente avec nos souhaits véritables et nos engagements... un outil précieux pour les réfugiés, les migrants et tous ceux à qui on tenterait d'usurper leur identité ou que la vie a fait tout perdre.

Un peu compliqué à expliquer en quelques phrases... mais grâce à la #blockchain, #GitHub et d'autres plateformes ouvertes, l'algorithme permettra l'analyse des données. Plus de transparence sur chacun assurera plus de sécurité pour tous.

Le projet en est à ses premiers balbutiements. Tous ne saisissent pas encore sa pertinence. Dans un hackathon, les choses vont souvent très rapidement. Les pitches des équipes Santé étaient dans l'amphithéâtre alors que le pitches Fintech et Ville intelligente étaient dans l'atrium.

J'ai quitté l'amphithéâtre après la présentation de mon équipe #crayou (dont je parlerai dans un autre billet) pour rapidement rejoindre ma deuxième équipe qui commençait la présentation afin d'envoyer un tweet. J'écris en vitesse et le David Rowley que j'associe n'est pas le David Rowley de mon équipe, il s'agit plutôt d'un Dadid Rowley qui vit à San Francisco !

Au lieu du David Rowley de mon équipe qui vit à Montréal.

Lorsque je rentre chez moi, je lis le message du David Rowley qui habite San Francisco trouvant #awkward d'avoir été cité dans ce tweet. Quelques heures plus tard... David Rowley de Montréal répond qu'il n'y pas de mal de connecter la plupart des David Rowleys ensemble. 

Paul Cuciureanu bondit sur l'occasion et pose la question : Mais qui est le vrai David Rowley?

Le plus amusant ? C'est la synchronicité. Cela s'est fait par hasard... au moment même où David Rowley essayait d'expliquer le projet à l'audience. Nous avions projeté faire ce type de jeu avec la salle, mais en deux minutes, cela aurait été difficile. Le hasard l'a fait à notre place pour illustrer notre propos !

Photo : Pierre Savignac.Paul Cuciureanu, David Rowley et Léo Hartman présentant le projet #IdentityTech

Photo : Pierre Savignac.Paul Cuciureanu, David Rowley et Léo Hartman présentant le projet #IdentityTech

L'illustration tombe à point. Une confusion a été créée entre les deux David Rowleys. Le David Rowley de San Francisco est-il celui qui faisait le pitch du projet #IdentityTech à Montréal le dimanche 30 octobre ? Qui peut le prouver ?

Qui est le vrai David Rowley ? #Identitytech

Ajout : Encore plus drôle, l'expérience continue... David Rowley laisse un commentaire confirmant qu'il est bien le vrai David Rowley. Mieux encore, un ami le confirme aussi après avoir lu ce post. Voilà comment fonctionnera #IdentityTech !

« Je peux témoigner de qui est le vrai David Rowley, puisque je le connais depuis ± 28 ans (!!) »
— Pierre Savignac
 
Pierre savignac, CEO of Emergex SR&ED Subsidies  

Pierre savignac, CEO of Emergex SR&ED Subsidies

 

Et le jeu continue...

Stephan Marois, executive investment, fonds de solidarité (private equity and debt investment fund)

Stephan Marois, executive investment, fonds de solidarité (private equity and debt investment fund)

Who’s the real David Rowley? ...a question I’ve been struggling with for years...!
— Stephan Marois

Même lorsque nous connaissons une personne depuis longtemps, la connaissons-nous vraiment ? Stephan Marois élargit le débat avec une question philosophique. Intéressant.

Voilà comment fonctionnera #IdentityTech. Notre identité est construite socialement, faisons jouer nos relations en notre faveur ! Rejoignez-nous pour expérimenter pour le plaisir de protéger votre identité socialement. Si ce projet vous intéresse, contactez-nous, nous ferons des expériences au cours des prochains mois... pour collecter des données et développer l'algorithme.