Co-imaginer une ville futuriste sensible !

—10 minutes pour changer le monde.

Un projet de cocréation.

Co-imaginer une ville futuriste sensible

Co-imaginer une ville futuriste sensible

 

UN JEU DE COCRÉATION COMMENCE,
vous êtes prêt(e)s ?

Des designers de tous les domaines, des architectes, des urbanistes sont venus à Montréal pour participer au World Design Summit 2017. Pour ma présentation, lors de cet événement, j'ai proposé de co-créer une histoire, une œuvre évolutive. C'est le premier volet de la création collective Co-imaginer une ville futuriste sensible.

Ce projet m'a été inspiré par Moshe Safdie. En 1997,  dans le cadre de mes recherches pour mon essai sur la créativité, La Cité des Intelligences, j'ai réalisé un film avec lui. Ceux qui ont vu mes conférences où je le présentais se souviendront du célèbre architecte racontant qu'il trouvait son inspiration en courant tous les jours dans des parcs ou près de l'eau. Il expliquait l'importance de la lumière et de la nature pour stimuler sa créativité. Un autre architecte dont j'apprécie énormément le travail, Tadeo Ando, aurait pu répondre presque la même chose puisqu'il fait souvent entrer la nature au cœur de ses projets, y compris sa première maison à Tokyo où les propriétaires devaient sortir dehors pour se rendre de la cuisine à la chambre. 

En 2017, c'est le 50e anniversaire du projet immobilier phare, Habitat 67 de Moshe Safdie, un projet qui devait être un exemple d'habitat où lumière et nature contribueraient au mieux-être des humains que nous sommes. 

Habitat 67, montréal

Habitat 67, montréal

Malheureusement, le projet qui était au départ destiné aux petits budgets et à la classe moyenne est devenu un projet d'habitation pour les plus fortunés. Et cela n'a pas empêché les promoteurs immobiliers de continuer à construire des tours souvent très éloignées de la vision proposée par le jeune architecte à l'époque.

Aujourd'hui, 50 ans plus tard, voici les conseils de Moshe Safdie aux jeunes architectes pour construire la ville du futur :

Co-imaginer une ville futuriste sensible !

POURQUOI
UNE TELLE COCRÉATION ?

Un de nos espoirs pour le futur est l'intelligence collective. Les meilleures innovations émergent de laboratoires vivants et créatifs. Il nous faut attacher nos rêves pour nous assurer que nous créerons des lieux qui contribueront à pacifier le monde.

Plus que jamais, la créativité est une nécessité. Tout un chacun doit se réinventer. Le monde numérique (l'intelligence artificielle, l'apprentissage automatisé...) évolue rapidement. Nous devrons repenser notre travail, nos études, nos projets, tout sera différent.

C'est d'autant plus vrai pour les designers qui doivent apporter quelque chose de nouveau et ajouter de la valeur. Ils dessinent le monde dans lequel nous allons habiter. Il est donc important qu'ils soient exigeants et rigoureux dans leurs approches du design.

Nous devons repenser nos processus pour être plus respectueux de l'environnement et des ressources de la planète. Étonnamment, malgré les crises à répétition, les urgences des changements climatiques et les avertissements des experts mondiaux, des mouvements migratoires et des problèmes sociaux, il semble très difficile de faire évoluer notre société dans la bonne direction.

Beaucoup de petits projets positifs émergent ici et là, mais est-ce suffisant pour réussir la transition nécessaire ?

La réponse viendra de notre capacité à être créatifs ensemble. De nouvelles générations de scientifiques, d'ingénieurs, d'architectes, d'architectes paysagistes, de designers industriels, graphiques et d'intérieurs seront des contributeurs essentiels pour aider à transformer le monde en un monde plus durable. Cela nécessite le développement de nouvelles approches pour apprendre à stimuler leur créativité et leur motivation à participer à un monde plus vert, plus intelligent et plus éthique.

Lors du World Design Summit 2017, des idées ont émergé, des visions et projets ont été partagés dans une ville vibrante reconnue pour sa mixité et son esprit créatif.

Je propose qu'ensemble, nous commencions, à partir de toutes ces conversations, à cocréer une œuvre collective ? Un laboratoire vivant. Chaque équipe reçoit une boîte en plexiglas. C'est leur théâtre. Comment aspirent-ils à changer le monde ? À quoi ressemble, pour eux, une ville futuriste sensible ?  

Voici le vlog qui fait un retour rapide sur les séances de cocréation dans le jardin des lumières du World Design Summit 2017.  Un enthousiasme annonciateur d'un projet qui réunira nos rêves et qui nous aidera à créer des villes, avant tout, pour les humains. Suédois, Anglais, Chinois, Français, Israéliens, et bien sûr Québécois de tous âges ont fait connaissance le temps d'une séance de dix minutes de cocréation.

Le deuxième volet s'étend aux citoyens qui ont aussi des rêves et des idées pour ré-enchanter les villes.

Une séance a également été organisée, dans le cadre du Coopérathon 2017, à l'Atlelier DSens. Une soirée magique, les participants sont vraiment choyés par le Desjardins Lab. Voici, en avant-première, quelques images croquées sur le vif.

Une série d'activités de cocréation sera organisée au cours des prochains mois, si vous souhaitez suivre ces activités  UnConference Out of the Box!, laissez-nous votre adresse électronique en cliquant sur le bouton ci-dessous.