Exercice No 81

johnny-mcclung-515502-unsplash.jpg

RALENTISSEZ !

EXERCICE 81

Si je vous dis : « Ce n'est pas en allant plus vite que vous arriverez plus rapidement à la meilleure destination. » Est-ce que j'éveille vos doutes et votre scepticisme ? Si oui, c'est que vous n'êtes pas encore un essentialiste.

Greg McKeown avec son best-seller Essentialism permet de remettre les pendules à l'heure dans un monde où nos énergies sont souvent dispersées. Pourtant ceux qui réussissent ont appris à faire des choix et à se concentrer sur ce qui est vraiment important.

J'ai décidé de traduire l'expression, car je trouve qu'elle veut tout dire. Mais j'ai hésité, car on associe l'Essentialisme à la définition du philosophe Karl Proper qui a été le premier, en 1945, à introduire la notion dans son ouvrage La Misère de l'Historisisme où il explique que la définition admise de l'essence humaine a commencé dans l'antiquité avec l'approche d'Artistote et de Platon, basée sur une typologie pour aider à définir l'essence de ce qu'est un homme, une femme, etc. 

Ici, l'essentialisme veut dire : la poursuite disciplinée de la soustraction pour simplifier notre vie. En d'autres mots, au lieu d'essayer d'accomplir encore plus de choses, essayons d'accomplir seulement les choses qui sont vraiment importantes.

Comme l'explique l'auteur, cela ne veut pas dire qu’on fait moins juste pour faire moins. Il s'agit plutôt d'investir notre temps et notre énergie de la manière la plus sage possible pour travailler à notre plus haut degré de contribution en faisant seulement ce qui est essentiel.

Cette semaine, je vous invite à devenir un essentialiste et à rejoindre un autre mouvement que je trouve extra, celui de la pensée lente. Pour comprendre de quoi il s'agit, lisez mon article, Après le «Slow Food », voici le « Slow Thoughts ».

Si on prend le temps de remettre notre vie à plat, on s'aperçoit qu'on accomplit plusieurs activités qui nous apportent finalement peu de valeurs.

Si vous avez envie d'un changement, voici ce que vous pouvez faire :

1. Explorer

Faites une liste des choses non essentielles dans la colonne de gauche et des choses essentielles dans la colonne de droite. Pour vous y aider, ralentissez en pensant aux 7 préceptes du manifeste de la pensée lente de Vincenzo Di Nicola.

Et rappelez-vous que si vous souhaitez pratiquer l'essentialisme, vous devez penser à inclure un nombre suffisant d'heures de sommeil (8 heures), un temps pour méditer et un temps pour jouer parmi vos choses essentielles 😉

Demandez-vous quels problèmes vous souhaitez vraiment résoudre ?

2. Éliminer

Faites des choix qui vous aideront à avoir la meilleure contribution possible.

  • Rayez tous les projets et activités qui ne sont pas essentiels (toute la colonne de droite).
  • Apprenez à dire non aux invitations qui ne font pas partie de vos priorités.
  • Prévoyez une zone tampon pour réduire votre stress lorsque vos devez accomplir quelque chose en apprenant à planifier davantage.

3. Exécuter

Concentrez-vous pour réussir ce qui vous semble le plus important (faire moins, mais faire mieux).

Développez un système qui vous aidera à réussir ce que vous devez accomplir avec le moins d'efforts possible. Éliminez les obstacles.

Et si jamais vous souhaitez être accompagné pour mettre en place un tel système, ne manquez pas la réouverture cet été du programme en ligne Dessinez votre futur.

C'est à vous !