Exercice No 46

Dans les pas de Trisha Brown, un film de Marie-Hélène Rebois qui a remporté le prix du Jury au 35e Festival international du film sur l'art | FRANCE | 79 MIN | 2016

Dans les pas de Trisha Brown, un film de Marie-Hélène Rebois qui a remporté le prix du Jury au 35e Festival international du film sur l'art | FRANCE | 79 MIN | 2016

Danser

EXERCICE 46

Cette semaine je vous invite à danser. Il y a deux films formidables pour apprendre beaucoup plus que la danse. Le premier est celui de Vali Fugulin et de Martin Morissette, Danser l'espoir : portrait de Germaine AcognyLe deuxième, Dans les pas de Trisha Brownde Marie-Hélène Rebois qui a remporté le Prix du Jury au 35e Festival International du Film sur l'Art (FIFA).

  1. Choisissez un endroit qui vous plaît, s'il y a un arbre à proximité, rapprochez-vous de lui. Si vous êtes plusieurs, saluez-vous d'une accolade. Tapotez-vous dans le dos... conseillerait la chorégraphe Germaine Acogny, puis tapotez l'arbre. Voyez ce que l'expérience vous fait ressentir.
  2. Vous vous en doutez, pour bien danser, il faut bien respirer. Alors... On respire. On marche un peu. On respire. On avance, un peu plus vite que pour une promenade. On ralentit. Si cela vous déséquilibre. Bravo !
  3. La colonne vertébrale est le serpent ou l'arbre de vie dans la méthode Acogny, mettez le poids sur une jambe, puis sur l'autre en gardant la colonne bien centrée et en la laissant bouger (le tronc et le serpent rappelez-vous), faites un pas devant, puis un pas derrière, faites un pas à gauche, puis un pas à droite, continuez ainsi et voyez comme votre colonne bouge librement. Si votre corps est en joie... vous êtes sur la bonne voie.
  4. Laissez votre poids tomber sur un mur à la diagonale, et imaginez que votre corps peut aller dans n'importe quelle direction. Roulez d'une épaule à l'autre. Détendez-vous pendant l'exercice...
  5. Relâchez vers le bas comme si vous alliez tomber... puis élancez-vous doucement juste avant de faire un autre mouvement. Vous perdez à peine l'équilibre et cela vous donne un nouvel élan, vous avez compris la leçon !

Avec Trisha Brown, l'acte de relâcher vers le bas, c'est un commencement. Ce n'est pas un abandon qui ne mène nulle part, mais plutôt qui conduit à une série d'autres actions. Tout est séquence, cela se passe parce cela vient de se passer. Elle a tourné dans tous les sens et cela lui a permis de créer un nouveau langage chorégraphique. Vous me voyez venir, n'est-ce pas ? Faites l'exercice avec votre corps, puis utilisez la métaphore pour le faire avec votre esprit comme exercice qui prépare à la création.

Pour vous inspirer, lisez mes deux billets sur les deux films sur deux chorégraphes d'exception. Mieux encore, trouvez une façon de les voir sur grand écran, le FIFA part en tournée...