Histoire de l'utopie planétaire

« Le marché est en passe de réussir là où ont échoué les grands empires et les grandes religions : fusionner l’ensemble des êtres humains dans une communauté globale » : ce leitmotiv a pendant près d’un quart de siècle nourri les discours des nouvelles élites de l’économie mondialisée. Sans le dire, elles ont habillé leur projet de totalité mercantile d’images puisées dans la longue tradition de l’imaginaire du rassemble-ment du genre humain qui a accompagné l’expansion du capitalisme occidental depuis le XVIe siècle. La crise contemporaine du modèle libre-échangiste d’ordonnancement de la planète repousse les bornes de l’horizon indépassable qu’il fixait à l’humanité et ravive la mémoire des utopies planétaires enfouies.

De la « citoyenneté du monde » au gouvernement mondial, de la « République mercantile universelle » de Adam Smith aux multiples versions des « États-Unis du monde » et de l’« Association universelle », Armand Mattelart analyse les espoirs et les illusions nourris par les rêves d’une unité du monde sous le signe d’une religion, d’un empire, d’un modèle économique ou du droit des peuples à s’émanciper. En mettant aussi au jour les ambiguïtés et les faux-semblants dont ils sont souvent porteurs – y compris dans leurs avatars communicationnels les plus contemporains –, l’auteur propose un tableau sans équivalent de l’imaginaire de notre modernité.

Pour acheter le  livre :
En Europe : Amazon.fr
Au Canada  Amazon.ca