On The Move

When Oliver Sacks was twelve years old, a perceptive schoolmaster wrote in his report: “Sacks will go far, if he does not go too far.” It is now abundantly clear that Sacks has never stopped going. From its opening pages on his youthful obsession with motorcycles and speed, On the Move is infused with his restless energy. As he recounts his experiences as a young neurologist in the early 1960s, first in California, where he struggled with drug addiction, and then in New York, where he discovered a long-forgotten illness in the back wards of a chronic hospital, we see how his engagement with patients comes to define his life.

With unbridled honesty and humor, Sacks shows us that the same energy that drives his physical passions—weight lifting and swimming—also drives his cerebral passions. He writes about his love affairs, both romantic and intellectual; his guilt over leaving his family to come to America; his bond with his schizophrenic brother; and the writers and scientists—Thom Gunn, A. R. Luria, W. H. Auden, Gerald M. Edelman, Francis Crick—who influenced him. On the Move is the story of a brilliantly unconventional physician and writer—and of the man who has illuminated the many ways that the brain makes us human.

Pour acheter le  livre :
En Europe : Amazon.fr
Au Canada  Amazon.ca

Qui ne connaît pas le fabuleux Dr Sacks et ses contes cliniques ? Surtout depuis son essai: L'homme qui prenait sa femme pour un chapeau mis en scène à Londres, de manière admirable, par Peter Brook.

Dans ce livre, le Dr Sacks décrit de bizarres affections qui atteignent ses patients dans leur corps, leur personnalité la plus intime et dans l'image qu'ils ont d'eux-mêmes. Il nous fait découvrir le monde de créatures étranges: un marin qui, ayant perdu la notion du temps, vit prisonnier d'un instant perpétuel ; un homme qui se prend pour un chien et renifle l'odeur du monde ; un musicien qui prend pour un chapeau la tête de sa femme et bien d'autres histoires.

Et que dire d'Awakenings (L'éveil, cinquante ans de sommeil) qui a aussi fait l'objet d'un film américain avec Robert De Niro dans le rôle du patient et Robin Williams dans le rôle du Dr Sacks. Ce livre a inspiré l'excellente pièce (A Kind of Alaska) écrite par le non moins célèbre Harold Pinter.
(...)

La pièce maîtresse est parue au mois de mai 2015, Oliver Sacks. On the move. A LIfe est bien plus qu'une autobiographie, ce livre sera sans doute traduit en plusieurs langues et viendra s'ajouter aux autres best-sellers de ce clinicien hors du commun profondément humaniste. Après le 'On the road' de Jack Kerouac, le 'On the move' d'Oliver Sacks (titre inspiré du recueil de son ami poète Thom Gunn, The sense of movement, à qui il doit d'être un meilleur écrivain), deviendra assurément un livre culte pour tous les médecins, écrivains, chercheurs assoiffés d'expériences humaines et d'une vie pleinement vécue. 

Si vous êtes en quête de modèles inspirants.... faites l'exercice : Plongez dans cette odyssée au pays des sens, de la connaissance et des humains. Je parie—quels que soient vos projets—que vous aurez un surplus d'énergie pour les réaliser.