Un homme qui danse

Prix ex aequo de la meilleure production canadienne
du 34e Festival International sur l'Art

un film de Marie Brodeur

L'homme qui danse, un film de Marie Brodeur par Sylvie Gendreau

L'homme qui danse, un film de Marie Brodeur par Sylvie Gendreau

J'ai beaucoup aimé le film de Marie Brodeur qui nous fait entrer dans le monde fascinant de la danse, des chorégraphes et des danseurs. La star du film est le talentueux et très sympathique Vincent Warren qui nous fait revivre toute une époque de l'évolution de la danse.

Danser est aussi une réflexion.
— Vincent Warren

S'il y a une domaine artistique exigeant, c'est bien celui de la danse. Les danseurs doivent travailler constamment pour rester au top de leurs formes physique et mentale. « Chaque pas est motivé par une idée, » explique le célèbre danseur. C'est un long travail d'attention et de concentration. Un danseur consacre sa vie à sa passion. Ce documentaire laisse des traces précieuses avec le témoignage de ce danseur aimé et admiré de tous. Sur un ton intimiste, Vincent Warren se confie. Il se souvient les moments qui ont marqué sa vie. L'amour de sa vie a été le célèbre et merveilleux poète Frank O'Hara, fidèle ami et conseiller du non moins fabuleux neurologue et écrivain Oliver Sacks qui nous a quittés il y a quelques mois. Ce dernier a écrit que Frank O'Hara l'avait aidé à devenir écrivain. 

Excellant autant dans le répertoire classique que contemporain, inoubliable interprète des chorégraphies de Fernand Nault et de Brian Macdonald et du film Pas de deux de Norman MacLaren, Vincent Warren fut la figure de proue des Grands Ballets Canadiens de 1960 à 1979. Le plus important legs de cet homme de culture est la Bibliothèque de la danse Vincent-Warren, la plus importante du genre au Canada.

Le film est un beau moment intime passé avec le danseur. La réalisatrice a eu la bonne idée de le suivre dans son déménagement, revisitant ses souvenirs et partageant ses réflexions sur la danse en faisant ses cartons.

En parlant de mise en scène, Robert Lepage a dit qu'il aimait jouer dans une pièce qu'il met en scène, car cela lui permet d'approfondir le sujet, de le voir de l'intérieur. Marie Brodeur qui a été aussi danseuse, donne à voir de l'intérieur le monde de la danse et les artisans et artistes qui le font vivre et qu'elle affectionne.

Un homme qui danse, un film à voir. 


Marie Brodeur. Après une carrière de danseuse pendant 10 ans, Marie Brodeur bifurque vers la réalisation de documentaires, de fictions et de vidéos d'art en 1986.

Filmographie | La danse en Asie (1991) ; Héro (1995) ; Les mots dits(1997) ; Un oiseau dans ses poches (1998) ; Danse du guerrier(2001) ; Anik Bissonnette : Danser ma vie (2007) ; Aanchal : le voile dévoilé (2009).