Chasseurs de sons

Soundhuners: Prix de la création
34e Festival International du Film sur l'Art

Cosmo Sheldrake. Soundhunters, un film extra de Béryl Koltz

Cosmo Sheldrake. Soundhunters, un film extra de Béryl Koltz

Qui sont les artistes sonores d’aujourd’hui ? Où trouvent-ils leur inspiration avant-gardiste ? De Londres à Baltimore, en passant par Paris et Malmö, le duo français KIZ rencontre des célèbres « chasseurs de sons » comme le « master of samples » britannique Matthew Herbert, le groupe américain à géométrie variable Matmos, le compositeur français Chassol, l'homme-orchestre londonien Cosmo Sheldrake, Jean-Michel Jarre et enfin, Blixa Bargeld, membre fondateur des Einstürzenden Neubauten, groupe bâtisseur de la musique industrielle

Cosmo Sheldrake est un jeune musicien pour qui les sons sont l'ADN d'un lieu et qui recherche des mélodies de sons et pas forcément des notes écrites. Il les enregistre, les décompose et reconstruit. Il aime raconter des histoires à travers les sons.

Quelle est la signification d’un son ? Comment un son communique-t-il la qualité d’un lieu, d’une expérience ? Comment le son porte-t-il en lui cette expérience, cette signification, cette histoire ? Et quand vous l’exportez… la création se poursuit...  Nous vivons dans une société d’images, presque une tyrannie en quelque sorte... Chaque son est musique, c’est plutôt notre perception des sons qui crée la trame narrative.

Le film de la franco-luxembourgeoise Béryl Koltz est tout simplement magique, pas étonnant que le jury, présidé par Paul Maréchal, un des plus grands spécialistes et collectionneurs de l'artiste Andy Warhol lui ait accordé le prix de la création au 34e Festival international film sur l'art.

Les artistes partagent leur conversation avec le monde. Ils nous font prendre conscience comment nous interagissons avec les sons, à quel point nous ne savons pas écouter. Pas besoin de chercher très loin pour les sons, ils sont partout !

Les compositeurs essaient d'entendre les choses qu’on n’entend pas habituellement. Ils cherchent les histoires cachées derrière les portes closes.

« En jazz, vous faites une erreur, et vous la faites encore et encore et cela finit par ne plus être une faute. » explique Christophe Chassol. Voilà une leçon qu'il faut retenir au moment d'apprendre de nos erreurs. Et il ajoute : « J’aime répéter sans cesse la même chose. Fixer un moment pour le rendre encore plus beau. »

John Cage dit qu’il n’y a pas de différence entre le bruit et la musique. « À partir du moment où vous ne contrôlez plus le matériel sur lequel vous travaillez, vous ouvrez la voie à de nouvelles opportunités et cela est un concept qui s’applique à la société dans son ensemble. »

« Entre la musique qui est une forme organisée audible alors que le bruit est une forme non organisée, tout est possible », explique Blixa Bargeld. « Je continue de croire que n’importe quelle création artistique, et spécifiquement la musique, doit avoir un élément social, une dimension faisant partie intégrante de l'œuvre. La seule musique qui existe est live. »  J’aimerais être où j’étais dans les années 70 et refaire toutes ces erreurs, mais je ne peux pas. Une composition musicale est toujours connectée à une performance. »

Le groupe Matmos l'affirme : « On ne commence pas avec une intention précise, non. On commence avec les sons, et on regarde ce qu’ils nous inspirent mutuellement, peut-être on commence avec un rythme... » comme il le démontre dans ses performances. « On recommence le process pendant la performance,  et on improvise, la musique électronique a évolué. Parfois, on regarde ce qu’il y a autour de nous jusqu’à cela fonctionne. »

Où est l’attirance, vers quel objet ? 

Pour Jean-Michel Jarre  Soundhunters est un mot qui fait sens pour la quête, l’attitude sauvage que cela implique. « Pendant des siècles, en tant que musiciens, nous avons été des chasseurs de notes, et tout d’un coup au milieu du 20e siècle, nous sommes devenus des chasseurs de sons.


Béryl Koltz écrit et réalise des films de fiction, des documentaires et des vidéos. La musique occupe toujours une place prépondérante dans ses films.
Filmographie | Starfly (2006) ; HOT HOT HOT (2012).