One Million Steps

Une danse solidaire

Prix du Jury — 34e édition
du Festival International du Film sur l'Art.

Ce qui m'a plu dans ce documentaire, ce sont les trouvailles créatives tout au long du parcours chorégraphique. One Million Steps est l'œuvre de la réalisatrice Eva Stotz qui a eu l'excellente idée de faire des transitions entre dessins et scènes filmées, apportant à ce documentaire de petites touches poétiques dans un monde détruit par la guerre.

La danseuse est pétillante et souriante, regard de braise, lèvres sensuelles peintes en rouge, robe à pois, elle fait des claquettes. Autour d'elle, les gens se ruent pour échapper au gaz lacrymogène de la police. Le contaste est fort. Sommes-nous dans deux mondes parallèles ? Une brèche dans un dessin au sol, la danseuse y saute et atterrit au milieu des émeutes sociales à Istanbul. Elle est témoin de la lutte du peuple. Pleine de vie et d'empathie, la danseuse transforme chaque pas de danse en gestes de solidarité. Une belle idée, exploitée créativement tout au long du documentaire. Bravo à Eva Stortz, formée en réalisation à l'Académie du film et de la télévision de Berlin. En 2013, elle fonde sa propre société de production, Ronjafilm, à Berlin. Après plusieurs courts métrages de fiction, elle aborde le documentaire. Filmographie | L'après-midi (2001) ; Earth in Your Hand (2004) ;Tempelhof (2005) ; Sollbruchstelle (2008) ; 24h Berlin (2009) ; Haiku(2009) ; Global Home (2012).